Flash Infos Montagne

 Marche nordique de Jeudi 27 juin
Pierrefitte/Cauterets

Modif rando dimanche 23 juin Soum de l'Homme ou de Lagette 

 Réunion Mensuelle lundi 24 juin à 18h
au local des Montagnards


  Accès Programme



 



 

 

 

 

 

  Accès Programme 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



2008 08 03 16 51 07 0096

L'Accueil

- Permanence :
 
Les mardis de 10h00 à 12h00

   Les Montagnards Argelésiens

   9, rue des Moulins
   65400 Argelès-Gazost


 - Téléphone : +33 (0)5 62 32 51 73
      (durant les permanences)

 - Courriel :
  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.range.fr

 - Site web :
    www.montagnards-argelesiens.com

Documents utiles

   - Ce que vous devez savoir
   - Généralités secours en montagne  
   - Fond de sac
   - Marche en groupe
   - Progression en crampons
   - Convention Thermes Argeles
   - Pratique environnementale
   - Règlement intérieur    
   - Sécurité
   - Informations Ski de Randonnée

  

20240516 152526

Commentaire Bernard

J1 : Guara côté sauvage
La première randonnée est au départ de Vadiello. Nous sommes tout de suite dans une ambiance méditerranéenne : les mallos ocres et gris se reflètent dans les eaux profondes du barrage, les multiples romarins et thyms déploient leurs senteurs, et la chaleur, appréciée des nombreux bouquets de cistes roses ou blanches se fait de plus en plus étouffante pour le groupe.
Nous cheminons tranquillement jusqu'aux ermitages de San Cosme/San Damian et leurs dépendances. Puis la pente se redresse fortement pour passer entre les falaises ocres et atteindre le sommet du Mondinero à 1467m.
Après manger nous longeons le bord supérieur de la falaise jusqu'au point de vue sublime où le rio déploie ses serpentins turquoise jusqu'au barrage. C'est l'heure du retour : la journée a été longue et bonne douche, bon repas et lit confortable nous attendent à Las Almunias

J2 : Guara côté touristes
Un violent orage sévit depuis le milieu de la nuit et, un peu inquiets, nous le surveillons tout en dégustant le buffet bien garni proposé au petit déjeuner.
Par chance la pluie a cessé quand nous atteignons Al Qsar "la forteresse", Alquezar, bien connue des nombreux pyrénéens qui s'y rendent.
Nous attaquons le sentier (payant) des passerelles construites au dessus du rio Vero et solidement arrimées à la falaise. Notre boucle nous conduira ensuite du pont de Fuentedebaños au pont de Villacantal en passant par Asque. Aujourd'hui ce sont les hélichryses (immortelles) aux parfums de curry, et les verts différents des oliviers et des amandiers qui agrémenteront la balade.
Au retour, étape à Bierge pour faire provision d'huile d'olive locale. Chacun goûte et choisit sa variété préférée (Verdeña, Alquezrana, Negral ou mélange des trois).

J3 : Du Mascun aux villages abandonnés
Nous partons de Rodellar, la Mecque de la grimpe et du canyoning, montons au milieu des falaises ornées de grottes, d'arches et de rochers aux formes étranges. L'imagination est féconde chez les MA et c'est à qui reconnaitra un Dauphin, un Cochon, la Vierge à l'enfant , Bob Marley et même le sexe des vautours 😉
Arrivés sur le plateau nous serons surpris par la pluie mélée de grêlons (1/4 d'h, la seule du séjour). Otin approche, d'abord son église perchée sur un monticule puis le village proprement dit, dont l'état d'abandon nous attriste. Nous poursuivons vers la Pardina de Villanua, bel abri pour les troupeaux puis vers le joyau du plateau, l'église de Nasarre magnifiquement restaurée.
Retour par le dolmen de Losa de Mora, redescente dans le canyon du Mascun où les grimpeurs s'en donnent à cœur joie. Petite halte, pour tremper les pieds pour certains (voire plus pour une autre) avant le pot réconfortant à Rodellar.

J4 : L'ermitage du bout du monde
Sur le chemin du retour à Argelès, nous avons pour but, l'ancien monastère San Martin Val d'Onsera, niché au creux d'une paroi rocheuse. Pour y accéder il faut d'abord suivre un premier canyon à sec bordé de magnifiques buis qui ne connaissent pas la pyrale et monter par un sentier bien roulant.
ça se corse ensuite, car pour passer d'un canyon à l'autre, nous devons franchir le paso de la Viñeta équipé de câbles aidant à grimper sur la roche taillée en escalier.
La prudence est de mise et notre troupe reste bien concentrée.
Au sommet se dévoile le barranco San Martin, ses murailles impressionnantes et ses fameuses "caméras de surveillance", des dizaines de vautours alignés sur les sommets.
La descente dans ce deuxième barranco est sécurisée par de nombreux câbles.
Nous atteignons l'ermitage, restauré en partie, faisons tinter le belle cloche et déjeunons face à ce décor évoquant les westerns de notre enfance.
Il est temps de reprendre le chemin puis la route du retour en France.

Merci à toutes et tous, c'était stimulant de pouvoir partager avec un groupe bien homogène et dans une ambiance sereine, les beautés de ces petits coins de la Sierra de Guara.

PS : Avant de prendre la route pour Argelès nous avons appris la triste nouvelle de la disparition de Monique C. et nous avons beaucoup pensé à elle pendant le trajet du retour.

 

Photos Gilles T   Photos Monique R.