Flash Infos Montagne

randonneur 33326551 


2008 08 03 16 51 07 0096

L'Accueil

- Permanence :
 
Les mardis de 10h00 à 12h00

   Les Montagnards Argelésiens

   9, rue des Moulins
   65400 Argelès-Gazost


 - Téléphone : +33 (0)5 62 32 51 73
      (durant les permanences)

 - Courriel :
  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.range.fr

 - Site web :
    www.montagnards-argelesiens.com

Documents utiles

   - Ce que vous devez savoir
   - Généralités secours en montagne  
   - Fond de sac
   - Marche en groupe
   - Progression en crampons
   - Convention Thermes d’Argelès
   - Pratique environnementale
   Règlement intérieur

Reportages Photos Section Montagne

P1000119 

 

Commentaire Annie 

Aujourd'hui :

"Lac d'Agalops au galop"😉🏃‍♂️

Retrouvailles avec notre GO Jean-Claude et première pour certains,  nous ne l''avions pas vu "depuis des lustres", 3 ans environ...

Il n'a rien perdu de son bagou, de son dynamisme et de son humour 😀😂🤣

Départ avec le soleil, les vestes vont disparaître rapidement dans le sac à dos. 

Nous sommes 22 MA, Jean-Claude est ravi, il croit obtenir un bonus (prime) au delà de 10 personnes,  même 2 bonus puisque nous dépassons la vingtaine (il se fait le film...) 

La montée à Aygues Cluses s'avère plutôt "Aygues débordantes" tellement il y a de l'eau sur le chemin, des sources jaillissent de toutes parts, des ruisseaux et même des laquets que nous découvrons pour la première fois.

Plus nous approchons  du but et plus la neige est importante sur certains versants. 

Nous arrivons à la cabane d'Aygues Cluses après avoir admiré ce refuge et poursuivons jusqu'au lac d'Agalops tantôt sur de la neige molle, tantôt sur le sentier. 

Nous y voilà, c'est magnifique 🤩🤩🤩

Le lac est bleu, on a l'impression de voir une piscine à débordement, par endroits, il est encore gelé. 

Photo du groupe, pique-nique accompagné comme il se doit...et nous profitons pendant une heure du site.

Le chef donne le signal du retour,  nous ferons une pause "bains de pieds" ou une petite halte désaltérante et reposante  bien méritée.

Pot à Tournaboup sur le parking bien désert 

Merci Jean-Claude pour cette belle randonnée et à la prochaine...on espère 👍

Que du bonheur ! 

Dénivelé 800m et 15km environ  

Photos J.Claude    Photos Annie

 20220514 105715

Commentaire Rosy

C'est un grand jour pour l'Association des Montagnards Argelésiens car la section "Course à pied" organise son 1er rassemblement compétitif "Pibeste Intégral".

La Marche Nordique participait activement avec une sortie à 9 h....Nous nous sommes retrouvés (Eh!! Oui!!! Vous l'avez deviné, parmi les marcheuses....Jean-Pierre 😉) ...., la section montagne( et la marche nordique), pour notre sortie du samedi mais cette fois avec un départ, Place du Foirail... et comme les coureurs de l'après-midi, nous sommes passés sous l'arche de départ 😍😍😍

Nous avons suivi le tracé des courses, sur le chemin du Balandrau puis la montée vers Ouzous mais nous avons laissé la montée vers Salles, sur notre gauche..

(montée qui fut fatale à 2 coureurs lors de la course des 12km )

Arrivés à Ouzous, nous avons poursuivi en direction du Pibeste et, plongeant sur la droite le long du ruisseau, nous avons inauguré un nouveau chemin passant par le petit pont (si joli 😘😘..) à droite, jamais franchi au préalable.... Ce fut fait et, après un petit jeu d'équilibre sur les cailloux du ruisseau, nous voici dans les rues d'Ouzous pour prendre les sentiers connus... Nous revenons vers le chemin du Balandrau, atteignons la place de Vieuzac et faisons notre magnifique photo du site sous l'arche....

Belle boucle de 8 km faite par 16 marcheuses et Jean-Pierre en 1h35 de déplacement pour 220m de dénivelé cumulé. Bravo 👏👏👏👏

Photos Rosy

P1260571 

 Commentaire Josiane

Le Tuquet du Lésis et le Rocher de la Boup par Lias

Mais qu’es aquo le Tuquet du Lésis ? Où Jeannot veut-il nous conduire ou……nous perdre en ce vendredi 13 noyé dans un brouillard dense et humide ? L’aventure commence à Berbérust Huguette remarque que malgré la grisaille ambiante nous voyons la carrière du Pibeste Soyons optimistes ! Nous démarrons par un chemin de tous les dangers : ruisseaux aux pierres glissantes , taureau annoncé qui sans doute nous épie , hautes herbes qui nous arrivent à la ceinture …A la croix de Lias, Jeannot nous indique le Tuquet du Lésis perdu dans les vapeurs des nuages et l’ascension commence .Des fleurs partout : orchidées sauvages, thym, aubépine, boutons d’or …Tout en grimpant, Annie nous apprend que « tuquet » signifie « petit sommet » en patois bigourdan . Allons-y donc pour le tuquet ! Mais bientôt nous rentrons en plein dans le brouillard .Le paysage disparaît .Nous entendons des sonnailles mais n’apercevons aucune vache …Où sommes-nous ? « Il est là.. » nous assure notre guide .Croire sans voir . C’est ça la confiance !

Et de fait, nous atteignons le « petit sommet . » Du haut de ce balcon qui surplombe la vallée de Castelloubon aujourd’hui invisible , nous ne distinguons que les pâquerettes devant nos chaussures . « Il faudra revenir ! » propose Guy .Nous descendons jusqu’au rocher de la Boup pour le pique nique .Le petit vent qui nous taquine agace aussi les nuages et une soudaine éclaircie nous révèle le Tuquet du Lésis dans toute sa grâce et au loin dans la vallée Ourdon et Justous au soleil .

Tandis que nous retournons vers Lias il nous rattrape nous aussi ce soleil ! Personne n’a été oublié dans le brouillard .

26 nous sommes partis, 26 nous sommes revenus ,les mines réjouies et encore plus réjouies quand à l’Instant Vert, Jannick , Josette et Odette nous ont partagé leurs pâtisseries « maison » .Merci à elles !

Merci à Manou , tire file , pour ces 9,300km et 440m de dénivelé de la grisaille à la lumière et un merci tout spécial à Jeannot qui bien qu’Armande n’ait pu se joindre au groupe ne s’est pas dérobé devant l’engagement pris auprès des Montagnards .

Photos Sylvie A.  Photos Michel   

Photos Jeanot     Photos Manou

Mondoto

 Un peu de rémission et de facilité avec un sentier bien tracé par des milliers de pas avant nous dans une austérité totale faite de pierres et de végétation arbustive coupée par endroit par de grandes dalles rocheuses sur lesquelles un filet d'eau serpente . Le sommet est vite devant nous et les falaises qui dominent le canyon d'Anisclo nous attirent comme un clou sur un aimant .Attention , une chute ferait le bonheur des vautours ! Nous quittons la crête pour descendre côté nord sur des pelouses jonchées de fleurs et de pins en face du Mont Perdu tout enneigé .Repas puis photo au milieu de ce qui reste de nos MA ! Seuls les GO sont sortables !!!

Il est temps de rentrer, un petit arrêt au bar du coin avec des toutous qui courent après les glaçons puis nous prenons la route de la France sans oublier un peu d'essence et quelques courses à Parzan .

Dénivelé du jour 700m sous un petit vent salutaire.

Je tiens à remercier Alicia la patronne de notre auberge pour la qualité de son accueil, des repas et des chambres ..en vérité une bonne adresse !

Merci à notre groupe pour l'ambiance et la confiance qu'ils nous ont démontrées.

A bientôt pour de nouvelles aventures

Bernard & Patrice les Aribo qui sont si beaux 😀

  Photos Jean-Michel    Photos Marco  Photos Martine

Pena montanesa

 

C'est le plat de résistance du séjour ! Nous faisons deux groupes, le A et le B

Le A que je dirige fera l'ascension par la Vire del Toro et le B conduit par Bernard prendra la voie normale . Nous partons ensemble assez tôt toujours avec un temps superbe puis mon groupe s'écarte pour emprunter le sentier pas évident du tout de la vire .On redescend de 180m en cherchant le sentier à travers buis, coussins piquants, racines et cairns afin de longer la muraille le plus possible car à notre gauche c'est le vide !!! Quelques pierriers plus tard nous atteignons un passage bien dégagé qui nous vaut des vues à "couper le souffle" et nous rejoignons le Canal Mayor qu'il faut remonter dans un goulet où nous tentons d'éviter les chutes de pierre . Retour à la civilisation avec le panneau directionnel le long de la voie normale que le groupe B a emprunté une bonne heure avant nous . Un isard en ombre chinoise dans la pinède nous ravit le regard puis la jonction avec le groupe B se fait en douceur à comparer à ce que nous avons vécu pendant presque 4 heures ! Miam-miam au sommet de la Pena et retour ensemble par les crêtes qui dominent le désert de cailloux versant nord .D'un commun accord nous prenons la Fara Alta beaucoup plus facile et beaucoup plus courte sans enlever de valeur émotionnelle à celle-ci . La descente se fera en roue libre après avoir passé presque 11h au grand air .

Bravo aux volontaires A qui ont avalé 1380m de dénivelé dans des conditions difficiles mais gratifiantes et bravo aussi aux valeureux B qui ont mangé 1250m

Repos pour tous avant le Mondoto demain

Patrice

  Photos Jean-Michel      Photos Marco   Photos Martine

Samitier

Nous prenons la direction de Ainsa puis de Samitier pour une randonnée touristique au bord de l'eau .Petite grimpette par un sentier nouvellement aménagé qui évite en partie la piste roulante pour arriver à l'ermitage de Los Santos Emeterio y Celedonio et les ruines de la tour de guet, tout cela perché sur un promontoire qui domine le lac de Mediano et ses eaux turquoises . Après quelques singeries depuis le sommet de la tour nous descendons sur Liguerre de Cinca pour casser la croûte à l'ombre de ces murs joliment préservés. Nous prenons le temps de vivre avant de partir pour le défilé d'Entremon qui comprend deux passages étroits qui demandent de l'attention . De jolies Ramondas en fleur tapissent les murailles qui dominent le Rio, avec Martine et Jean- Michel nous cherchons en vain des fossiles avant d'arriver au pied du barrage que nous monterons sagement par la route et non par les escaliers défendus.

Le clocher de l'église de Médiano émergeant de l'eau est insolite et beau à la fois.

Retour en boucle sous la canicule et pot sur la Plaza Mayor de Ainsa qui se terminera par une petite visite sur les remparts .

Dénivelé du jour 650m et beaucoup de sueur !

Patrice

  Photos Jean-Michel      Photos Marco   Photos Martine

Castillo Mayor

 

Début du séjour aragonais pour 20 MA venus prendre un bain de jouvence sous le soleil bienfaiteur du Sobrarbe .

Le Castillo Mayor est une montagne isolée et détachée qui donne l'impression d'une table qui se serait effondrée par le centre créant de ce fait un entonnoir par lequel nous grimpons en douceur .Le joli muret de départ fait place à une végétation composée de buis et de chênes puis plus haut ce sont les coussins de "belle-mère"qui prennent le relais bordant une immense cuvette où paissent les moutons , nous passons une ruine avant d'attaquer la crête et les précipices qui donnent le tournis . Le sommet 2015m est dans l'alignement et la vue est spectaculaire . En face de nous se dresse le vaisseau de La Pena Montanesa et sa proue gigantesque .Que de bonheur !

La descente se fera au travers de lapiaz où il faut un pied sûr et nous aurons droit à un petit coup de pluie pour nous rafraichir ( Météo Blue ne s'est pas trompé ).

Les vêtements ont séché en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, les voitures nous attendent pour nous emmener découvrir notre auberge à Laspuna .

La 3eme mi-temps peut commencer !

Dénivelé du jour 900m sous le soleil et une brise salutaire

A demain, Patrice

   Photos Jean-Michel    Photos Marco    Photos Martine

 20220512 102107

Commentaire Rosy

Ce jeudi, nous étions, sûrement, plusieurs à scruter le ciel, ce matin, car c'est la dernière sortie de Laetitia avec nous.

Notre destination est le Hautacam .....nous démarrons d'Argelès, sous le brouillard... mais confiantes, Laetitia (et les webcams) nous assure d'un grand soleil sur le site👍👍👍.

Nous arrivons au parking du Col de Tramassel à 1599 m pour un échauffement face à une mer de nuages impressionnante...(voir dans le reportage photos)

Laetitia nous fait passer par le côté droit du site du Hautacam pour arriver au parc à bétail, qui fut notre premier arrêt, effeuillage😉😉 et hydratation, comme vous le verrez dans le reportage photos.. Nous poursuivons sur les pistes de fond de la station pour atteindre un plat qui nous permet de nous hydrater et d'admirer le paysage fait de "mer de nuages" côtés vallées et de vols de vautours fauves justes au-dessus de nous...

Nous continuons notre montée par un passage à droite en direction du point culminant de notre sortie, à savoir le Soum de Dabant Aygue ou Pic du Hautacam à 1746m. La photo de groupe vous montrera des personnes "dans le vent" 😘😘😘 et heureuses de cette belle destination.

Le retour se fait par la piste Houscau puis le contour de la Pène de Caucipe pour rejoindre le parc à bétail. Ce retour n'est que plaisir d'admirer la splendeur du paysage et excellente gestion de la sortie par Laetitia qui, une fois de plus, nous a régalés de sa connaissance des plantes endémiques.

La fin de la boucle ne pose aucun problème et nous arrivons à Tramassel pour des étirements qui clôturent la séance.

Laetitia a prévu un temps de retour sur l'activité avec un petit écrit.....Ensuite, c'est, pour nous, le moment de la remercier pour cette sortie et de reprendre nos véhicules.

Belle boucle de 9 km 400 faite par 17 marcheuses et 2 marcheurs en 1h 46 de déplacement et 216 m de dénivelé cumulé. Bravo à tout le monde.

 Photos Rosy      Photos Brigitte G.

   

Commentaire "Rencontres florales" de mai 

* L'asphodèle blanc

C'est la première plante que nous avons croisée en prenant le sentier pour le pec du Hautacam (ou Soum de Dabant Aygue) et que l'on a eu du mal à nommer car uniquement en feuilles ...plus loin dans la montée, j'ai pu prendre, en photo, les fleurs, encore en boutons pour les identifier et ce fut vite fait avec Marie et Marie-Claire qui ont reconnu l'asphodèle qui, autrefois, servait à nourrir les cochons en temps de disette.

Les asphodèles annoncent la fin de l'hiver.

 

* La gentiane printanière

C'est la seconde plante que nous avons vue, sur le retour...Impossible de passer à côté de ce flamboyant bleu des fleurs de gentiane d'abord acaule (sans tige que vous ne verrez pas dans le reportage photos!!) puis de gentiane printanière qui a inspiré nombre d'écrivains et de poètes.

En 1945, le botaniste Samuel Aubert questionnait: "Avez-vous admiré comme ils le méritent ces parterres de gentianes dont l'azur est le reflet d'un ciel pur ; votre âme a-t-elle jamais vibré au spectacle de tant de beauté ?

 photos Rosy Rencontres florales 

IMG 4058 

Photos Christian

P1240229 Copier

  Commentaire Eric B.

"Le Grand Barbat, ça vous gagne, mais ça se gagne !"

12 MA motivés l'ont découvert ce 8 mai en défilant derrière notre porte-drapeau Guy N. vers ce pic renommé.

Résumé chronologique :

- 7h45 - Départ de la Cabane d'Arrioussec à 1400m. La météo est ok.

- 9h14 - Passage au Lac du Barbat dégelé à 1973m.

Un peu plus haut, on se " cramponne" pour monter dans un neige molle qui avale les mollets du traceur. Il fait trop doux !!

11h24 - La météo se gâte et le brouillard s'épaissit. Encordement au carrefour des brèches du Barbat et de Badescure.

3 Cordées menées par Guy et ses Panthères roses, Michel le costaud et Alain le bouquetin qui vont se relayer pour nous amener dans cette forte pente vers la brèche du Barbat à 2640m.

13h15 - C'est toujours bouché ! Et, en attendant une possible embellie, nous casse-croûtons à la brèche. Vainement, car si le Grand Barbat montre parfois son nez dans les nuages, il serait imprudent d'aller plus loin. C'est la montagne qui commande !!

14h07 - Descente dans le brouillard, avec beaucoup de précaution car la pente semble plus forte qu'à la montée. L'éclaireuse en tête a su retrouver le chemin !!

16h57 - Retour aux cabanes, puis aux voitures, sous le regard curieux mais méfiant d'un isard.

Pot convivial au cul des voitures agrémenté d'excellentes pâtisseries. Merci Mesdames et ..Msr.

Merci à Guy et à ses collaborateurs de cordées pour cette physique et superbelle rando, écourtée certes de 196m, mais le bon montagnard sera toujours celui qui sait rentrer chez lui !!

Photos Eric B.  Photos Alain Lab

         P1120232        P1120233 

 Commentaire Annie

18 marcheuses et 3 marcheurs, eh oui!!
Beau parcours sur le Buala (591m) proposé par Emile en l'absence de Rosy.
Diversité dans le groupe avec de nouvelles têtes, reprise pour certains après une absence plus ou moins longue, le retour de ces messieurs et bien évidemment les fidèles ou réguliers de la discipline.
Départ d'un bon pas, en suivant le chemin qui longe le Gave, puis nous montons par un sentier en lacets qui nous amène à l'antenne.
Photo du groupe, arrêt un peu plus long pour profiter du point de vue, aujourd'hui il fait beau ☀️🤩
Itinéraire très agréable et apprécié par les 21 marcheurs👍

Boucle de 10km et 200m de dénivelé environ

Photos Annie 

 IMG 4013

 Commentaire Annie

Randonnée au soum Det Mont ou Vierge de Salles réunissant 25 MA.
Au départ, Michel nous a fait découvrir un chemin ancestral (x sur le premier gros caillou) mais nous l'avons suivi les yeux fermés (presque 😉)
Un chemin caillouteux, bordé de noisetiers que nous ne connaissions pas, en général nous prenons la piste dès le début.
Puis, il arrive un moment où nous le quittons pour reprendre l'itinéraire classique menant au col de Soueilh ,traversons un joli bois où le vert des feuilles domine.
Le sommet n'est plus très loin, la Vierge apparaît et le pylône aussi (hélas !)
Le panorama sur la vallée justifie à lui seul la balade🤩🤩🤩
Photo du groupe et pique-nique au soleil, la pause sera conséquente, nous avons le temps, nous lézardons et profitons des UV qui réchauffent, ravivent le teint et le moral...
Retour par le même chemin avec quelques petites variantes, histoire de nous déboussoler🤔🙃
Merci Michel pour cette jolie randonnée, tu as fait l'unanimité pour ton rythme et ta bienveillance.
Merci Martine serre-file coutumière de ce rôle.
Merci pour le pot accompagné comme il se doit.
Dénivelé 500m et 10km environ

   Photos Annie       Photos Brigitte   Photos Eric B.

  Photos Sylvie A.    Photos Christian

20220505 092632

Commentaire Rosy

Ce jeudi matin, ce sont 16 marcheuses qui, petit à petit, se sont retrouvées au parking d'Argelès...quelque peu😨😨 emmitouflées !!! Mais cette fraîcheur ne nous a pas empêchées de foncer vers l'Arrieulat puis le Barderou jaune (ce sentier qui passe par Arcizans et est le plus haut des trois😰😰😰 )

Nous voilà, certes à l'ombre, mais, animées d'une ardeur incroyable, nous grimpons ce sentier avec ravissement 😳😚😜😜,.... "même que" (comme disent les jeunes!!), lors de notre première pose, nous sommes toutes unanimes pour nous extasier devant la beauté du panorama.....

Au sommet, nous prenons le temps de la photo de groupe puis...... partons en direction du Château du Prince Noir, de la magnifique église romane du village et traversant ( par des ruelles bien masquées !!!! 😉😉) Arcizans-Avant, nous arrivons à la fontaine de Catibère......

Ayant encore de l'énergie 💪💪💪, nous prenons le chemin de la Chapelle de Ste Castère et, en redescendant, la direction de Lau Balagnas pour atteindre la voie verte et revenir à nos véhicules par le Parc Thermal.....

 

Belle boucle de 9 km faite par 16 marcheuses en 2h10 au total et 305 m de dénivelé cumulé. Bravo à toutes!!!

 

Photos Rosy

P1120037 

Commentaire Annie

12 marcheuses au départ de Lau-Balagnas dont Chantal qui a rejoint le groupe pour sa première initiation.
Montée à la chapelle Sainte Castere, nous continuons jusqu'à Saint Savin où nous prenons la photo devant l'abbaye et notre curiosité nous mène sur ce marché du livre plus précisément ce sont les Premières Rencontres Littéraires Internationales où sont prévus différents ateliers calligraphie, musique ainsi q'une exposition de peinture et bien évidemment des livres...
Après cette petite parenthèse, nous descendons à Adast et retour par le bord du Gave et le Sailhet.
Belle boucle de 10km, 200m de dénivelé en 2h de mouvement.

Photos Annie

     P1260520                  IMG 0636

 

 Photos Jeannot    Photos Sylvie A.    Photos Michel

 20220428 105733

Commentaire Rosy

Ce jeudi matin est un peu spécial car c'est Laetitia qui prend en charge notre sortie et comme nous avons une nouvelle marcheuse, Geneviève qui arrive du Gers, elle lui donne de suite les premiers conseils en marche nordique 👍👍👍

Dès l'échauffement, elle nous propose de nouveaux exercices qui, rapidement, nous mettent dans les meilleures conditions pour débuter notre sortie. Nous commençons par le centre ville d'Argelès pour rejoindre la place de Vieuzac et attaquer le chemin du Balandrau.

Arrivées (vous le devinez ainsi, nous ne sommes que des marcheuses!!!), au croisement d'Ayzac/Ouzous/Gez, nous prenons la grimpette vers Gez en faisant attention car le sentier est un peu humide....

Au sortir de ce sentier, nous nous retrouvons dans la bruine et partons vers le village de Gez pour alimenter nos gourdes....Comme vous le verrez dans le reportage photos, nous sommes toutes avec les vestes sur les hanches ou dans les sacs à dos car la température n'est pas froide... et Laetitia nous donne un super rythme soutenu.

Depuis Gez, nous partons en direction du Bourdalat puis bifurquons vers la gauche en direction de Sères en Lavedan... Quel bonheur ce passage orné d'orchidées-orchis-, de pulmonaires, et d'alliaire!!! Puis nous arrivons derrière l'église de Sère en Lavedan et admirons la "marmite" pour confectionner du charbon de bois au siècle dernier..( notre nouvelle venue, Gene, ne sait plus où donner des yeux!!😍😍)

Ensuite nous prenons la route qui relie Sère et Salles, et arrivons à une descente assez étroite qui nous amène vers le petit ruisseau et son petit pont en bois, en dessous d'Ouzous . Encore une fois Laetitia nous sollicite pour admirer de splendides géraniums livides et géraniums herbe-à-Robert. Arrivées au carrefour du Bourdalat, nous continuons en direction d'Ayzac et prenons sur la droite en direction du Balandrau. La suite et fin de notre boucle se passe sans encombres.

Sur le parking, nous poursuivons par des étirements appropriés à nos efforts de la matinée.

Pour les besoins de son diplôme, Laetita nous a prévu un petit questionnaire que nous remplissons immédiatement.

Belle boucle de 10 km 900 faite par 9 marcheuses en 2h 16 de déplacement (2h44 au total...) avec 431 m de dénivelé cumulé. Merci Laetitia pour cette matinée très agréable.

Photos Rosy

 P1220444    14

Commentaire Annie

Pas une seule sortie le mercredi, ce mois d'avril et nous ne voulions pas "être fanny"
Heureusement, la "Team Aribo" était là, pour remédier à cette déculottée...
Départ du village d'Artalens, nous prenons la direction de la Croix d'Arry, le sentier passe en forêt et nous nous dirigeons vers les mines Arribaout (coïncidence ?)
Après avoir traversé des champs de jonquilles, c'en était jonché (c'est le cas de le dire) nous abordons les choses sérieuses à savoir, pas de sentier ou peu, la pente est raide presque à quatre pattes🤪😝 sinon ce ne serait pas une randonnée de la Team Aribo !!
Nous laissons les hautes herbes, apercevons la crête de Nerbiou, enfin le sentier est bien marqué, quelques gouttes vont nous obliger à sortir les vestes imperméables mais rapidement le vent va chasser ces vilains nuages.
Le final en crêtes offre un beau panorama, l'arrêt à la croix du pic de Nerbiou (1747m) méritait une autre photo de groupe mais malheureusement mon appareil photo n'a pas supporté sa chute😥
Anne-Marie et Martine sont venues à la rescousse, ouf!!
Ce n'est pas encore l'heure de manger et nous poursuivons jusqu'au soum de Maucasau pour le pique-nique à l'abri du vent.
On ne s'éternise pas, Bernard "hyper actif" doit rentrer planter les tomates, descente très rapide mais sans encombre.
Pot aux voitures, merci Bernard et Patrice, vous avez bien "intuitué" avec la météo, l'heure de départ "et tout et tout"
Superbe équipe de 14 MA 👍
Dénivelé 1030m et 12kms environ

Photos Annie   Photos Martine   Photos Anne-Marie

 20220421 091930

20220421 115620

Commentaire Rosy

Même pas peur 😱😱😱!!! La pluie n'a pas découragé 4 marcheuses d'être au rendez-vous et partantes pour une sortie 👍👍👍

Françoise, Pascale, Laetitia et moi, nous nous mettons en route pour ......une séance découverte pour Rosy (Que du bonheur!!) à savoir la grimpette pour le Nageau (prononcez "Nageaou" 😉 n'est-ce pas Annie?!!..) qui est un petit promontoire entre l'église d'Agos et le Pibeste, avec une vue magnifique sur la tour d'Agos (ce qui n'a pas été le cas aujourd'hui... )

Mais revenons à notre départ d'Argelès, sous une fine pluie qui nous a donné un pas tonique dès le début de la sortie. Nous traversons le Parc Thermal puis la plaine par le chemin du Comte et nous arrivons à Agos (lieu de la photo du site). Petit arrêt pour prendre en photo le départ de cette nouveauté pour moi et que vous trouverez dans le reportage photos.... La suite ne fut qu'émerveillement.... Nous nous retrouvons dans un petit bois qui nous isole des turbulences de la vie urbaine ...Des végétaux couverts de mousse et de magnifiques fleurs... des orchis, des fritillaires des Pyrénées ( plante subendémique.... maintenant rare....mais toxique) Nous descendons par le même chemin puis partons vers la gauche pour rejoindre le village de Vidalos.

Très vite nous retrouvons le sentier bien connu qui passe en bas du Pibeste et nous permet de rejoindre Ayzac. Par le chemin de la Coustère( que nous faisons découvrir à Laetitia), nous parvenons au chemin du Balandrau et sans encombres au parking des anciens Combatants.

Belle boucle pas trop arrosée 😉!!! de 12 km faite en 2h20 de déplacement avec 305m de dénivelé cumulé.

Photos Rosy

 Pic du Gar

Commentaire Annie

L'histoire dit que les cloches se rendent en pèlerinage à Rome et qu'elles reviennent en laissant tomber des friandises.
Elles résonnent dans le coeur des français comme un symbole de joie et de bons moments partagés en famille autour d'un bon repas de Pâques.
Tout ça pour dire que ce matin, 14MA sont partis en pèlerinage au pic Saillant et pic de Gar en Haute Garonne pour une randonnée inédite et extraordinaire qui vaut bien plus que tous les gigots d'agneau et fayots généralement servis ce jour-là..
On accède au pic Saillant et pic du Gar par la voie sud.
Cet itinéraire offre de beaux points de vue tout le long de la montée.
Pique-nique au sommet du pic du Gar où nous en avons pris plein les yeux 🤩🤩🤩
Pour le retour, belle boucle en passant par les crêtes et le col de Caube où le relief ressemble à s'y méprendre au Pibeste.
Puis nous plongeons dans la forêt pour arriver à notre point de départ.
Que de générosité de la part des montagnards !!
Entre le Banyuls en apéritif, les chocolats de Pâques, les tourteaux qui nous attendaient à la voiture avec les boissons fraîches, nous avons fêté Pâques comme il se doit😋😋😋
Pour revenir à la randonnée, la team Aribo a le don de nous enchanter à chaque fois😀😃🤗
Merci à vous deux, nous avons passé un dimanche de Pâques exceptionnel 👍👍
Tous les éléments étaient réunis, le beau temps, la bonne humeur, le moral au beau fixe et une équipe au top 😃😉
Dénivelé 1240m et 14kms environ

 Photos Fabienne   Photos Annie   Photos Eric B.

 Photos Jean-Michel   Photos Martine

Photos Frederic (Drone and mountain)

 20220416 095900

Commentaire Rosy

Non!! Non !! Si vous regardez les premières photos de la sortie....nous ne sommes pas en Angleterre!!!...mais bien sur la rive gauche du Gave 😳😳

C'est au milieu du brouillard que nous entamons notre boucle qui, partant du Sailhet, nous amène, dans un premier temps, jusqu'au pont en fer en direction de Boô et sa très belle petite église qui fut notre décor de notre photo du site.

Traversant le village de Boô, nous prenons la route qui monte vers Silhen en ayant fait une halte pour alimenter notre connaissance des fleurs peuplant les bords de nos sentiers de marche nordique. C'est ainsi que Marithé nous interpelle sur une plante à petites fleurs blanches, "l'alliaire officinale" que vous retrouverez dans la rubrique "Rencontres florales".

Nous grimpons vers le Buala en passant par une traverse nous faisant basculer du versant "St Pastous" vers la vallée d'Argelès/Ayzac-ost. C'est alors que Viviane nous montre une autre plante, bien connue et souvent croisée, "l'euphorbe", que vous trouverez aussi dans la rubrique "Rencontres florales".

Nous atteignons le sommet du Buala sous la brume qui semble, toutefois, vouloir se lever....

Le retour est sans encombres....Nous suivons le sentier, rive droite du Gave, qui nous amène au Pont en fer, au passage derrière les pompiers d'Argelès et nous arrivons à la piscine de Lau-Balagnas et à nos véhicules...

Très belle boucle de 12km 800 faite en 2h22 de déplacement avec 300m de dénivelé cumulé par 15 marcheuses et Jacques. "Joyeuses Pâques" à tous.

 

Rencontres florales

Les informations ci-dessous sont tirées de l'ouvrage "Découvrir la flore des Pyrénées" de Françoise Laigneau disponible au Kairn à Arras.

* L'alliaire officinale

Plante fine à fleurs blanches dont les feuilles ressemblent à celles de l'ortie....Une plante comestible et médicinale dont les feuilles ont une saveur d'ail et sont plus ou moins amères. Les feuilles se dégustent fraîches en condiment dans les salades ou en pestos. Elles sont riches en vitamine C.

*L'euphorbe

L'inflorescence est une ombrelle d'un vert-jaune lumineux......Comme toutes les euphorbes, elles contiennent un latex blanc TOXIQUE....Plus d'une dizaine d'espèces d'euphorbe peuvent être observées dans le massif des Pyrénées. Certaines d'entre elles étaient surnommées "herbes à lait", d'autres "herbes à verrue". Toutes sont irritantes pour la peau.

Photos Rosy Rencontres florales      Photos Annie     Photos Rosy

Granges de Hérou 15 4 22

 

Commentaire Josiane
Les Granges de Hérou

Fêterons-nous Pâques au balcon ? En attendant dimanche, goûtons aujourd’hui ,Vendredi Saint au balcon ! Notre balcon à nous s’appelle Les Granges de Hérou à 1290 m d’altitude et Manou nous y conduit depuis Ortiac , pas après pas. D’emblée , sur la piste , le printemps nous bombarde (pacifiquement !) de trilles d’oiseaux et de musiques d’eaux vives .Mais nous y rencontrons voitures, pick up, camion…..C’est aussi ça le printemps : des granges qu’on rouvre et qu’on retape ..Partageons donc la piste , le retour des beaux jours et les joies de la montagne !

Bientôt une chaîne ferme la piste : « l’autoroute c’est fini ! » nous explique Manou.Et nous poursuivons par un sentier pastoral bien pentu , labouré par les vaches .Les 25 Montagnards que nous sommes ne caquettent plus et tout naturellement le coucou prend la relève ,en mieux , avouons -le ! Puis le paysage s’élargit en un vaste plateau .Nous sautons prudemment deux ruisseaux grossis par la neige fondue du Soum de Léviste et nous y voilà, sur notre balcon, au pied du pic d’Yéou ! Il ne reste des granges que des pans de murs en grosses pierres brunes amochés par les ans Des arbres ont poussé , là où jadis dormaient bergers et troupeaux .Nous nous sentons bien sur l’herbe piquetée ici et là de violettes .Au loin, nous distinguons quelques villages de l’Extrême de Salles et du Val d’Azun.Et encore plus loin, la montagne désormais habillée d’un pauvre manteau de mendiante rapiécé de blancs et de noirs .

Après le café et le pousse café au génépi apporté par Fatima, nous resterions bien ici longtemps, à contempler, dormir, rêver , papoter .Cependant, Jaïme remarque un nuage bouffi qui taquine le pic de Hérou : «  Voilà la brume ! »Il est temps de quitter à regret notre balcon .

Très vite nous rejoignons l’étage des pâquerettes , des granges habitables , surveillées par de sympathiques épouvantails .Nous traversons le plateau de Prade, le torrent d’Isaby et la descente se poursuit en sous-bois jusqu’aux ruines de l’abbaye de St.Orens .

De retour à Ortiac , nous continuons plus loin que la route où sont garées les voitures , preuve s’il en est , que nous avons encore des ressources après 10 km et 630 m de dénivelé !

Nous poussons la porte de la petite église du hameau ,juchée sur un promontoire , et là , dans la pénombre , nous découvrons une belle et savante charpente en bois de tilleul .Les plus curieux s’approchent d’immenses grimoires médiévaux : bref aperçu du bâtisseur de l’abbaye , venu d’Espagne, ermite puis évêque d’Auch…C’était du temps de Clovis , il y a longtemps, bien longtemps ….

Quant à nous , nous achevons notre belle et sympathique balade, au bar, autour de quelques nourritures terrestres bien appréciées, sûrs que St.Orens nous pardonnera cette entorse au jeûne du vendredi saint .

Merci Manou ! Merci Serge ! Merci les pâtissières ! Et bienvenue à Mireille !

 

Photos Jaime    Photos Christian  Photos Sylvie A.