Flash Infos Montagne

Réunion mensuelle le lundi 18 déc.
18h00

Mercredi 20 déc.: col des Tentes
en ski ou raquettes
(avec les crampons dans le sac)




2008 08 03 16 51 07 0096

L'Accueil

   Permanence :
   
Tous les mardis de 10h00 à 12h00 

   Les Montagnards Argelésiens

   9, rue des Moulins
   65400 Argelès-Gazost


 - Téléphone : +33 (0)5 62 32 51 73

 - Courriel :
   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 - Site web :
    www.montagnards-argelesiens.com

Documents utiles

   - Ce que vous devez savoir
   - Généralités secours en montagne  
   - Le fond de sac
   - La marche en groupe
   - Progression en crampons
   - Convention Thermes d’Argelès
   - Pratique environnementale
   - Règlement intérieur

Reportages Photos Section Montagne

RIVES DU_GAVE

Commentaire Viviane
Belle balade en circuit des Berges du Gave, en passant par la Tour d'Agos, visite des Grottes de Giliestas et retour par le Balandrau au dessus de la colline aux marmottes, sous la houlette de Manou pour 27 montagnards. Le"plat" annoncé s'est transformé en un petit dénivelé de 250m environ pour 11kms de parcours. Pot à Argelès. Merci à Manou et merci aux patissières


Photos Ginette            Photos Georgette           Photos Jaime              Photos Jeannot

P1000716 reduit

Commentaire Manu
Au programme d'aujourd'hui pour les huit montagnards, une rando "twin" avec deux destinations: le col de Pierrefitte et le lac de Maucapéra.
Départ à "froid" (6 degrés) de la vallée de l'Yse au niveau 1550 en direction de la cabane de Peyrahitte, puis poursuite sur un sentier plus abrupte jusqu'au col de Pierrefitte au niveau 2466m (soit un dénivelé de 916m). Magnifique panorama sur les pics (Pic Long, Turon, Néouvielle...), les lacs en contre bas (Rabiet...), le refuge Packe... et la vallée de l'Yse avec sa mer de nuages.
Nous descendons jusqu'au niveau 2050 pour reprendre un sentier ascendant en direction du lac de Maucapéra situé à 2305m d'altitude (gain de 255m). Piquenique au lac sous le soleil. Retour aux voitures en empruntant un sentier situé le long de la rive gauche de l'Yse.
Cette magnifique rando s'est terminée autour d'un verre et de bons gâteaux chez notre organisateur du jour Dominique. Grand merci à Dominique pour cette rando originale et aux pâtissières.
Résumé: Dist. 13.5km / Asc. cum. 1200m


Photos Manu             Photos Dominique
bataillence

Commentaire Magali
Nous étions 12 ce dimanche pour prendre la route du tunnel de Bielsa et monter vers le Pic de Bataillence, menés par Jean-Claude C. avec Robert pour serre-file. Très beau temps, pas un nuage de la journée. Le vent ne nous a gênés que sur la crête. L'itinéraire quelque peu caillouteux monte sans arrêt mais le pas très régulier de notre chef de file a permis d'atteindre le Port de Bielsa (borne frontière 323) sans problème. De là, un passage en dévers sur l'herbe a demandé toute notre attention car "il y avait du gaz" sur le versant espagnol. Puis nous sommes arrivés sur une crête très agréable, avec un panorama superbe sur Barroude, la Munia, le Campbieil et bien d'autres sommets, jusqu'au cairn du Pic Bataillence. Le début de la descente (en circuit) n'était pas très facile, et l'aide de tous nos hommes a été bien utile aux participantes ! A l'heure du casse-croûte tous les passages scabreux étaient déjà derrière nous, et le reste de la rando s'est déroulé tranquillement dans la bonne humeur. Les gâteaux aux abricots de nos pâtissier(e)s ont été très appréciés lors du pot.Grand merci à Jean-Claude, Robert, et à ceux (et celle) qui avaient reconnu ce bel itinéraire, et aussi à tous ceux qui ont aidé à éviter les glissades.

Photos Magali                        Photos Jean-Claude A


GAVARNIE2

Commentaire Viviane
19 montagnards n'ont pas pu monter au pic entre les ports pour cause de mauvais temps et point de visibilité, donc nous sommes descendus au village de Gavarnie et notre ami Jean a décidé de faire le circuit du paîlla, riche idée puisque le soleil est venu nous rejoindre , nous avons pu donc pique niquer au soleil face au beau décor des cascades, puis Jean a trouvé pour la descente un chemin bien moins fréquenté que le "normal" ensuite le pot chez Armand , merci à la patissière et surtout grand à Jean pour cette belle rando

Photos Viviane                Photos Jaime                  Photos Jeannot

P8030060

Commentaire Magali
Soleil magnifique sur le Val d'Aran pour 12 Montagnards en route pour Artiga de Lin d'où Christiane et Bruno veulent nous faire faire un superbe circuit avec cols et lacs à souhait. Petite déconvenue au début : il faut maintenant se garer à 3 km du début de la rando ! Un peu de goudron pour nous mettre en jambes, donc. Pour compenser nous avons le plaisir de rencontrer le club de Pouzac qui passe une semaine dans les Encantats avec nos amis Suzanne et Yves P. Ils vont se joindre à nous pour la rando. Dès Artiga de Lin nous pouvons voir notre itinéraire, et il s'annonce chaud : la montée vers le col det Horo est « carabinée » !! Les passages les plus rocheux et pentus sont équipés d'une main courante toute neuve, mais il faut faire un gros effort pour arriver au col. Récompense : le très beau lac deth Horo avec,devant nous, le massif de la Maladeta. Quel panorama pour le pique-nique ! Nous reprenons ensuite notre ascension, dans un site très minéral vraiment extraordinaire. Le terrain n'est pas facile mais le paysage nous donne l'énergie nécessaire pour grimper jusqu’au col de los Araneses. Pause en vue du beau lac des Pois, près duquel nous devons passer à la descente. Celle-ci se révèle « un peu » pénible, dans les pierres de toutes tailles, bien sèches heureusement. Après le lac, la longue descente continue de plus belle sur un « sentier » pentu alternant cailloux et hautes herbes. Le plateau d'Artiga de Lin semble loin, loin. Certains peuvent prendre de l'eau, car les gourdes sont taries. Mais nos gentils organisateurs ainsi que les chauffeurs nous épargnent le goudron terminal en allant chercher les voitures pendant que les genoux des autres se reposent. Quelle rando ! Il est plus de 19h lorsque nous la terminons, avec 1360 m de dénivelée positive ET négative dans les pattes. Nos collègues de Pouzac repartent vers leur hébergement mais les Montagnards ont bien mérité le pot dans un village aranais. Nous sommes ravis de notre journée et remercions chaleureusement Christiane et Bruno de nous l'avoir offerte. Merci aussi à ceux qui ont oeuvré pour que tous puissent faire le trajet sans la moindre anicroche – en particulier Yves, Jacques et le jeune isard Eric.

Photos Magali

P1000391

Commentaire Christiane
Nous étions 17 montagnards, courageux de partir sous le brouillard et la bruine ce dimanche 31 juillet. Arrivés néanmoins sans être trop mouillés, mais sans voir les gorges au refuge de la Soula où nous avons été très bien reçus (vin et café offerts pour agrémenter notre panier repas), nous avons allégé nos sacs pour repartir, mais la bruine et la pluie nous retranchèrent dans nos chambres et nous attendîmes un temps meilleur. Nous profitâmes de la situation pour nous installer, et nous décidâmes de partir sous un léger soleil vers le lac de Caillauas (2158 m). La brume ne nous permit pas de voir grand chose d'autre que le barrage mais nous nous attardâmes quand même un bon moment, à l'affut d'une éclaircie qui ne vint pas satisfaire nos espérances.
Attentifs pendant la descente, l'humidité finit par nous envahir. Nous étions contents de regagner le refuge pour nous abriter pour un moment de repos et pour une bonne collation bien méritée.
Mais en ce lundi 1er août nous repartîmes sous de meilleurs auspices : encore un peu de brouillard, mais très vite une très belle vue s'offrit à nous. Nous découvrîmes enfin une belle vallée et fîmes notre balade prévue au lac de Pouchergues par le sentier balcon et c'est bien détendus que nous prîmes notre repas sur un grand caillou plat, les orteils en éventail (l'herbe chargée d'eau eut raison de nos guêtres, chaussures...) sur les bords du lac, devant le Pic Schrader et son voisin le Pic Pétard. Magnifique vue également en fond de vallée sur de majestueux sommets encore un peu enneigés : peut-être les Gourgs Blancs.
Très bon lundi donc et tout de même une dénivelée totale de 1500m sur le week-end. Dommage qu'aucun troupeau n'ait envahi les estives. Seuls, un chevreuil et quelques marmottes retinrent notre attention quelques instants, ainsi que des fleurs et papillons pour nos photographes à l'affut.

"Merci à Fabien pour l'organisation de cette sortie, notre serre-file Jo très attentionné, et la super ambiance ; nous n'oublierons pas l'excellent accueil de Dédé, le gardien du refuge, vraiment très sympathique ainsi que toute son équipe ; et comme à l'habitude, le pâtissier et les pâtissières qui nous ont bien régalés."

GR78
Commentaire Ginette
C'est par des sentiers ombragés et des routes ensoleillées que les 15 pèlerins d'un jour ont emprunté une étape du chemin de St Jacques entre le Moulin des Baronnies et le Col des Palomières sous la conduite d'André et de son topo-guide.
En suivant le GR 78 nous avons traversé les villages de Bourg de Bigorre, Bonnemaison, Castillon, Bettes et Uzer pour arriver enfin au col des Palomières et apprécier dans la bonne humeur un rafraichissement bien mérité après une belle journée de 18,3 km et environ 780 m de dénivelé cumulé.

Photos Jeannot                       Photos Ginette

PORT DE_CAMPBIELH
Commentaire Viviane
Grace aux pas réguliers de notre accompagnateur ROBERT, 24 montagnards sont parvenus au sommet du port de Campbieil avec un dénivelé de 1462m pour 19,2 kms Très belle rando, très bonne ambiance et temps très agréable. Pot à Gèdre merci aux pâtissières et Grand Merci à Robert pour cette belle journée ainsi qu'au serre file Jean-Claude

                                                         Photos Viviane               Photos Claude
P1000165


Commentaire de Christiane
Quatorze montagnards ont suivi Philippe dans notre magnifique Cirque de Gavarnie pour gravir l'Echelle des Sarradets. Pour dix d'entre nous, c'était une grande "première". Une arrivée matinale à Gavarnie nous a permis de profiter du parking de notre ami Armand et nous étions donc déjà sur place ce soir pour nous désaltérer. Les réticents à l'eau préfèrent toujours la bière, c'est bien connu !
Si le ciel était morose au départ d'Argelès ce matin, nous avons laissé tomber toutes ces infos contradictoires, et c'est une météo de carte postale qui nous accompagna tout au long de cette randonnée.
Des couleurs extraordinaires tout au long de cette balade, quelques traversées sur la neige, dans les torrents et il ne fallait surtout pas oublier de se retourner régulièrement pour admirer le paysage, les couleurs, les fleurs, les moutons, les vaches et les chevaux, mais aussi bon nombre de marmottes, même une jeune de l'année de tout près. Autant d'occasions pour une pause souvent bien méritée.
Les échelles des Sarradets gravies par tous, un groupe bien homogène et beaucoup de plaisir malgré quelques petits problèmes vite envolés après un excellent casse-croûte en-dessous du col, loin de la foule des touristes.
Bref, 15 montagnards pour ce dimanche en circuit de 16 km pour une dénivelée de 1375 mètres, bien contents de se désaltérer chez notre ami Armand et deux gâteaux forts appréciés. Grand merci à Philippe pour cette rando originale et challenging, ainsi qu'à nos pâtissières.

Photos Manu           Photos Yves                Photos Robert
ZARIZES

Photos Viviane                            Photos Jeannot
P1120925Commentaire Magali
Le Gabiet ! Si vous le voyez depuis le Soum Blanc des Espécières et si vous êtes raisonnable, vous devez vous dire : celui-là, c'est pas pour moi. Eh bien c'est pourtant ce pic que 9 Montagnards ont réussi à gravir ce dimanche, sous la direction de Jean-Claude A. Départ du barrage d'Ossoue, passage par la cabane de Lourdes (un petit coucou aux marmottes de toutes tailles), montée jusqu'au col de la Bernatoire et de là, un sentier pas très facile passe au-dessus du lac (sensations fortes garanties) et part vers l'arête du Gabiet. Et c'est cette arête qu'il faut suivre sur un terrain plutôt compliqué jusqu'au cairn du sommet. Mieux vaut attendre le sommet pour contempler le paysage, mais quand on peut s'asseoir tranquillement, c'est un vrai régal pour les yeux. Des pics sur 360°, notamment bien sûr ceux de Gavarnie, tout proche. La descente a demandé encore plus d'attention que la montée et c'est avec soulagement que nous nous sommes retrouvés dans le vallon de la Canau en ayant atteint le but fixé sans le moindre bobo ! Un pot à Gèdre avec un bon gâteau à la confiture de cerise a mis fin à cette journée estivale dont nous nous souviendrons ! Merci à Jean-Claude de nous avoir fait connaître ce pic, il en vaut la peine !

Photos Magali           Photos Jean-Claude           Photos Dominique
P1120812
Commentaire JC
Le séjour de 3 jours prévu à partir du lundi 11 juillet a dû être reporté de 48h pour cause de météo.. C'est donc confiant que le mercredi nous sommes partis à 10 vers Lescun avec comme objectif du jour le pic d' Ansabère. La pluie fine et la brume ne nous ont pas arrêté et nous sommes arrivés au col de Pétragème - 2082m - Là, malgré le rayon de soleil prometteur côté espagnol, les conditions ne permettaient pas de rejoindre le pic. Repas vite expédié et retour vers les cabanes d' Ansabère. Une éclaircie nous a motivé à monter jusqu'au lac d 'Ansabère avant le retour aux voitures.
La météo du jeudi semblant encore incertaine, nous avons décidé de permuter la sortie prévue le vendredi avec celle du jeudi et nous voilà partis vers le col de Saoubathou. Une fois le col rejoint, il restait à décider, soit la montée au pic Rouge, soit un trajet plus direct vers le lac d' Arlet - 1986m -. Le pic se trouvant tantôt découvert, tantôt couvert, le choix s'est imposé de poursuivre vers le lac où nous avons profité d'un agréable ensoleillement.
Le grand beau sera au rendez-vous ce vendredi, aussi nous partons vers le pic de Burcq - 2105m - pour déjeuner sur un site bénéficiant d'un panorama sur 360° (avec vue sur le pic d' Ansabère et le pic d' Anie qui n'ont pas reçu notre visite cette fois, mais ce n'est que partie remise ...)
Nous avons retrouvé pour les 2 nuits, le gîte de la Montagne, tel que nous l'avions quitté l'an passé; Merci à nos 2 organisateurs, Magali et Jo pour avoir gérer le séjour et ses aléas. Après un pot convivial à Asasp accompagné d'un gâteau à la pêche confectionné par Jo, nous avons repris la route du retour. RV est pris pour un prochain programme en vallée d'Aspe !

Photos Magali              Photos Jean-Claude
Courtaou de_Pla
Commentaire Jaime
19 au rendez-vous ce matin pour cette rando au Courtaou de Pla, menée par Jean Claude C aidé par Ginette. Après quelque 50 km de route arrêt au petit hameau d’Estupas point de départ et tout de suite en plein effort la montée est rude mais avec la souple cadence de notre organisateur ça c’est fait en un clin d’œil, en plus à l’ombre jusqu'au lieu dit les Mails jolie ensemble de granges anciennes résidence des agriculteurs de la vallée, pas de piste à la montée fallait faire encore un petit effort pour arriver au Pla ou on casse la croute, pas pu faire la sieste vu que les locataires du lieu trop nombreuses sont venues nous rendre visite : trop de cornes et mouches, on plie bagage et retour pot à Pouzac très bons gâteaux, et merci Jean Claude & Ginette.

Photos Jaime                 Photos Ginette               Photos Gabriel
IMG 0258
Commentaire Manu
Au départ du lac des Gloriettes, les 10 montagnards plein d'entrain sont partis en direction du Port Neuf de Pinède malgré la couche nuageuse enveloppant les sommets délimitant le cirque d'Estaubé. En empruntant la sente se dirigeant vers la Hourquette d'Alan, les nuages se sont quelque peu dissipés pour nous laisser entrevoir le Port Neuf de Pinède ainsi que le chemin d'accès dans la pierraille. Après la bifurcation pour le port de Pinède nous pénétrons dans un univers minéral, fantasmagorique avec l'arrivée du brouillard qui nous oblige à sortir les vêtements d'hiver. Arrivée au Port, un vent glacial nous prend par surprise. La vue est complétement bouchée, néanmoins nous piqueniquons à l'abri d'un minuscule muret de pierres. La couverture de survie est nécessaire pour protéger du froid quelques jambes nues imprudentes...
Nous ne nous attardons pas plus longuement, et entamons notre descente en tenue polaire. Après 45 mn de marche nous retrouvons le soleil et constatons que le Port de Pinède se découvre de nouveau, provoquant quelques frustrations parmi nous. Nous nous promettons de refaire cette rando par grand beau temps tant cette ballade était prometteuse....
Grand merci à Jean-Claude pour nous avoir fait découvrir cette rando, parfaitement menée, ainsi qu'à son serre-file Robert très attentionné. Pot à Gèdre avec un bon gâteau de Viviane.

Dénivelé positif: 800m
Durée aller: 4h20 / durée retour: 3h50

                                            Photos Manu                       Photos Viviane
21Commentaire Manu
Au programme aujourd'hui, le Capet (alt. 2328m) au départ de Barèges sur un parcourt préparé par Dominique. Le début de la montée s'effectue en sous-bois sur une pente soutenue. Arrivés au "Poulat" après une ascension de 700m, la pente se cabre brusquement lorsque nous attaquons la crête en direction du Capet situé 400m plus haut. Nous évitons soigneusement les fils barbelés et les poutres métalliques jonchés sur le sol, témoins de la fabrication des paravalanches. Enfin au Capet, nous pouvons profiter d'un panorama époustouflant sur tous les sommets. Après le piquenique, la descente se fait sur un parcourt différent au rythme des bâtons de marche de notre organisateur. Sur tout le trajet, à noter la multitude de fleurs plus belles les unes que les autres.
En résumé, les 11 montagnards ont parcouru 13km sur un dénivelé de 1100m. Un grand merci à Dominique pour cette rando originale et aux pâtissières pour les bons gâteaux partagés autour d'un verre de l'amitié.

Photos Dominique                       Photos Manu

CACHOUGA

Commentaire Manu
Records battus pour ces 25 montagnards du vendredi avec près de 850m d'ascension cumulée sur un circuit de 18km entre Soulom et le village de Viscos. Belle grimpette dans des forêts de hêtres et de résineux, avant de désescalader pour atteindre le village de Viscos ou les montagnards ont pu piqueniquer à l'ombre. La grimpette de 180m après le piquenique pour retrouver le niveau du chemin de retour n'a pas entamé la bonne humeur de la troupe. Arrivée au parking de Soulom, nous nous sommes précipités sur une buvette ou nous avons dégusté les bons gâteaux de nos pâtissières. Grand merci à notre organisatrice du jour Manou et à son serre-file Ginette (assistée de Marie-Claude).


Photos Jaime          Photos Ginette          Photos Manu           Photos Jeannot         

MEYTS

Commentaire
Nous étions 15 pour cette rando au départ de Saugué. Le départ est un peu difficile à cause de toute cette herbe haute et mouillée. A partir de la cabane à 1848 m la montée est plus facile mais plus raide. Trois personnes sont parties vers le col d'Aspé et ont pris leur piquenique en attendant le reste de l’équipe en route pour le sommet. Merci à Yves pour la balade.

                                                        Photos Jaime                Photos Dominique

P1120777
Commentaire Magali
Nous étions 20 dimanche à passer le tunnel de Bielsa en compagnie de Christiane et Bruno. Le ciel est dégagé : la première rando s'annonce sous les meilleurs auspices. Nous empruntons le GR 19 dans un bois puis un paysage très ouvert : la Peña Montañesa nous surveille et les coussins de belle-mère sont prêts à nous piquer les chevilles. Devant nous 2 masses rocheuses de chaque côté d'un col, le Portillo de Tella. Nôtre but, le Montinier, est la masse de droite. La montée est longue sur des sentiers de biquettes, mais on arrive enfin à un petit col pour le casse-croûte à l'heure espagnole face à la vallée de Pineta. Après une petite course sur la crête rocheuse, descente par le Portillo et ses edelweiss, puis par l'itinéraire (fleuri) de l'aller. En quelques minutes en voiture nous arrivons à notre hébergement de Lamiana (et ses cotelettes d'agneau). Le lendemain, départ en direction de Nerin par une minuscule route dans d'impressionnantes gorges sous les Sestrales. Il fait déjà chaud lorsque nous prenons le sentier du Mondoto. Dès le petit col, les Tres Marias apparaissent, qu'il ne faut pas confondre avec les Trois Soeurs (Mont-Perdu, Ramond, Punta de las Olas), que nous pouvons voir quelques minutes plus tard. Arrivés au Mondoto 900m au-dessus du canyon de Niscle, avec les Sestrales en face de nous et des dizaines de pics de tous les côtés, nous ne savons plus où donner de la tête ! Il faut même regarder le ciel pour voir un gypaète, un percnoptère et bien sûr des vautours. Après avoir longé la crête du Mondoto nous pique-niquons tranquillement avant de redescendre (sous une forte chaleur) sur Nerin et les bières fraîches chères aux Montagnards. L'orage est sympa : il attend que nous ayons terminé nos gâteaux pour nous envoyer la pluie, qui nous accompagnera quasiment jusqu'à la maison. En résumé, un séjour aragonais avec 2 superbes randos que nous ne sommes pas prêts d'oublier – grâce à nôtre équipe de choc, Christiane et Bruno ! Grand merci à eux, et au soleil espagnol !

Photos Manu        Photos Jean-Claude      Photos Magali

RIMG2691

Commentaire Manu
41 montagnards sont partis à l'aurore du col du Tourmalet en direction du Pic du Midi en empruntant l'ancienne route d'accès au pic. Les seules rencontres furent quelques lamas descendants du col de Sencours.
Les travaux de déneigement en cours sur la dernière portion de la montée nous ont conduits à rebrousser chemin au Col de Sencours pour se rediriger vers le pic du Tourmalet. Belle grimpette à flanc de montagne pour rejoindre un pic sans nom (2388m) ou nous ferons notre arrêt piquenique.
Quelques montagnards plus motivés se sont engagés dans l'ascension du Pic Tourmalet (2486m) avant de rejoindre le reste de l'équipe au pic sans non.
Après un repas accéléré, nous sommes redescendus vers le col du Tourmalet. Pot de l'amitié à Pierrefitte avec de délicieux gâteaux. Grand merci à Jeannot et à nos pâtissières.

Photos Manu       Photos Jaime       Photos Jeannot        Photos Viviane       Photos Robert        Photos Manou
EMBRUN1
Commentaire Magali

En quête de soleil et de grands espaces, 43 Montagnards ont pris le car vers les Hautes-Alpes pour 6 jours, direction le domaine de Chadenas près d'Embrun, construit sur une berge du beau lac de Serre-Ponçon. Jean-Claude C, notre organisateur, avait tout prévu : un beau temps chaud très propice à la rando, l'hébergement rêvé (chambres confortables, personnel TRES sympathique et serviable, une cuisine excellente tout le séjour) et des accompagnateurs très "pro". Jean-Claude en attendait 3... et nous en avons eu 6 ! Sous la direction de Stéphane, rattaché à Chadenas, nous avons randonné avec Camille, Guillaume, José, Baptiste et bien sûr Stéphane lui-même. Tous ont été charmants et ont su partager leur amour de la montagne, des fleurs (bravo Camille, en particulier), des oiseaux (mention spéciale pour Guillaume et "ses" aigles), si bien que nous avons tous beaucoup appris sur cette belle région. MERCI à eux tous pour leurs connaissances, leur patience, leur gentillesse, leurs sourires. Pour les 3 jours de rando des groupes ont été formés en tenant compte des désirs des participants : les itinéraires et destinations choisis étaient variés, très intéressants, et chacun pouvait y trouver son compte. Nous étions là pour randonner et nous avons pu faire de magnifiques randos. Pour une petite "pause" en milieu de séjour, nous avons bénéficié d'une jolie croisière sur le lac pendant laquelle l'équipage a complété notre information sur cette immense retenue d'eau qui arrose toute la vallée de la Durance et fournit même de l'eau aux Marseillais. De plus, l'après-midi, nous avons visité Embrun avec un guide de l'office du tourisme, puis certains ont pu se rendre à l'abbaye de Boscodon, où l'orage menaçant n'a finalement pas éclaté. Conclusion : tous les participants ont eu beau se creuser la tête pour trouver des choses à redire, ils n'ont pas réussi - sauf qu'on aurait bien aimé y rester une semaine de plus, bien sûr ! Surtout lorsqu'en arrivant à Tarbes nous avons retrouvé.... la pluie ! Encore une entourloupette de Jean-Claude pour nous donner la nostalgie d'Embrun ! Bon, on va tout de même lui pardonner en lui adressant nos plus sincères remerciements pour l'organisation et la réalisation de ce séjour, menées de main de maître. Ca devrait l'encourager à envisager bientôt un séjour comparable dans une autre région, n'est-ce pas ?

Photos Viviane                                   Photos Louis          Photos Magali       Photos Jeannot     Photos Yves

20 juin                                                     21 juin
Lac Ste Marguerite
                                                                22 juin
21 juin                                             
Aiguilles de Chabrières                           23 juin

22 juin                                                     24 juin
Lac de Serre Ponçon - Embrun

23 juin
Lacs Miroir et Ste Anne


LAC BLEU
Commentaire Serge
Nous étions 7 bons marcheurs (pendant que d'autres montagnards étaient en séjour à Embrun)  par cette belle journée pour effectuer cette sortie de 15 km avec un dénivelé de 1178 m.
Il a fallu chercher un passage pour franchir la cascade venant du lac Bleu, la dernière passerelle ayant été emportée cet hiver et n'a toujours pas été réparée donc effort supplémentaire et une demi-heure de plus sur l'itinéraire.
Nous avons croisé toute une troupe de jeunes militaires qui malgré tout nous ont rattrapé qu'à la cabane de Bareilles lors de notre pause déjeuner
La rando s'est terminée par un bon verre bien frais à l'auberge du Chiroulet - Merci aux participants

                                                     Photos Annie                     Photos Michel