Flash Infos Montagne

Di 23 : Rdv avancé à 6h30 
pour le Gd Tapou

Réunion mensuelle reportée
d'une sem.

soit le Lu 1er oct. à 18h00 

2008 08 03 16 51 07 0096

L'Accueil

- Permanence :
 
Les mardis de 10h00 à 12h00

   Les Montagnards Argelésiens

   9, rue des Moulins
   65400 Argelès-Gazost


 - Téléphone : +33 (0)5 62 32 51 73
      (durant les permanences)

 - Courriel :
  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.range.fr

 - Site web :
    www.montagnards-argelesiens.com

Documents utiles

   - Ce que vous devez savoir
   - Généralités secours en montagne  
   - Le fond de sac
   - La marche en groupe
   - Progression en crampons
   - Convention Thermes d’Argelès
   - Pratique environnementale
   - Règlement intérieur

Reportages Photos Section Montagne

09-07 Coumély

Commentaire Claude
C'est pour la deuxiéme fois que l'on affronte  la ferrata avec un  groupe dynamique et le soleil au rdv, agréable journée avec ces grimpeurs qui ont passé leur brevet avec succés.
A  bientot pour la prochaine inscription

                                                  Photos Claude                   Vidéo

09-04 PINET

Commentaire Magali
Trois "3000" en Ariège ? Si vous espérez un peu de "montagne à vaches" parce que l'Ariège est verdoyante, il faudra perdre vos illusions. Car le Montcalm (entièrement ariégeois), la Pica d'Estats (que les Catalans ont annexée) et le Verdaguer (frontalier lui aussi) vont vous nettoyer les poumons et s'attaquer sérieusement à vos gambettes. Mais ils valent tous les efforts. Le premier jour 17 Montagnards menés par Fabien ont quitté le parking de l'Artigue (non loin d'Auzat) pour prendre un GR bien pentu d'abord en forêt, puis au grand air, en direction de l'étang Sourd (où nous avons casse-croûté), et du refuge du Pinet, où nous nous sommes établis pour une nuit ventée. Suspense le lendemain : la petite pluie du lever allait-elle continuer ? Avec une bonne dose d'optimisme, harnachés de goretex et sursacs, nous avons repris un GR très bien marqué pour nous hisser peu à peu vers le paradis du caillou, en passant par de très jolis étangs (étang d'Estats, du Montcalm, et autres laquets). Les premiers rayons du soleil nous ont récompensés car la roche est vraiment magnifique. Une inquiétude, cependant : mais où est donc le Montcalm ? On le voit ? Eh non, on ne le voit pas. Au col où nous espérions tous le voir, il était toujours... derrière !! A croire que Fabien nous faisait "marcher". Mais non, après un agréable parcours en crête, nous y étions !!! Un panorama immense où les pics les plus connus (Anéto, Valier, Canigou même) étaient cachés par la brume mais c'était pourtant superbe. Nous nous sommes installés pour manger au sommet dans un abri de pierre, mais nous nous attendions à plus de vent et de fraîcheur. Pour la suite de la journée, pas de suspense : la Pica d'Estats était bien visible et nous voilà bientôt repartis pour aller voir tous les drapeaux que les Catalans ont plantés au sommet. Un très beau pic qu'on est finalement surpris d'escalader si vite. Pour son voisin le Verdaguer (ils ont presque la même altitude (3143 m / 3131 m)  la montée est encore plus rapide depuis le petit col qui les sépare. Voilà, il ne restait plus qu'une descente rondement menée pour boucler la boucle et nous retrouver tous au refuge (dans la brume), où Fabien et 3 autres Montagnards allaient retrouver leurs affaires et, après un petit pot de l'amitié, reprendre le sentier du retour vers... le boulot du lendemain. Les 13 autres, bien installés pour attendre la soupe du soir, ont eu une pensée émue pour eux, qui allaient devoir faire 1000 m de descente de plus dans le brouillard ! Car après une nuit encore ventée, nous avons pu profiter d'un beau soleil pour descendre tranquillement le 3° jour jusqu'au parking de l'Artigue et reprendre la direction des Hautes-Pyrénées. En résumé, deux ou 3 jours très dépaysants et bien remplis qui ont ravi tous les participants. Un TRES GRAND MERCI à Fabien d'avoir organisé et mené cette belle sortie ariégeoise, merci à ceux qui ont prêté main forte lors des passages difficiles (Adrien, Eric, Jo G, Yves A qui a mené la descente du jour 3, et tous les autres).
Merci enfin à tous et toutes pour une excellente ambiance, et bon rétablissement à celle pour qui une méchante fièvre a gâché une partie de cette rando. 

Photos                                   Magali               Eric                  Yves                   Viviane

09-01 Jaiskibel
Commentaire Ginette
Un car - 58 montagnards - quelques heures de route - et nous voilà enfin au parking d'où nous attaquons la petite montée qui nous conduit au sommet du Jaizkibel. Nous suivons ensuite la ligne de crête avec des vues magnifiques sur l'océan. Descente vers Pasajes par un très beau sentier où l'érosion a sculté les rochers leur donnant des formes féériques. Retour à notre bus en traversant le village puis arrêt chez "Peio" pour le ravitaillement.
Merci à Jeannot et à ses aides pour cette belle randonnée.


Photos                              Eric               Jeannot                  Jaime                 Ginette

08-30 RABIET

Commentaire Eric
Malgré une météo pessimiste, 8 disciples autour de Robert ce matin pour aller taquiner les truites au lac de Rabiet. Après 11 km de montée depuis Luz, dont la moitié sur piste en PSV ( pilotage sans visibilité ) dans la nuit et le brouillard avant de perçer la couche, nous atteignons Budéraous, point de départ de la rando.
L'itinéraire , toujours bien visible, suit le ruisseau de Peyrahitte. D'abord en prairie jusqu'à la cabane du même nom, il se poursuit en lacets parfois rocheux jusqu'au Col de Pierrefitte.
Au col, avec qq rayons de soleil, nous découvrons les 3 lacs nichés au fond de la vallée ( Rabiet, Couvela det Mey et Buggaret ) dominés par la Coume de l'Ours ( et le refuge Packe ) et le Turon de Néouvielle.
Descente plutôt pierreuse vers le lac de Rabiet ( - 240m qu'il faudra remonter ) que nous longeons pour aller directement voir le lac de  Couvela (à 2285,72 m exactement !).
Après le pique-nique sous le soleil et le ciel bleu à la cabane de Rabiet , nous remontons vers le col sous la houlette d'un nouveau meneur dont c'est la " première" sur cette voie. La suite du retour s'effectue par le même itinéraire aller avec un ciel qui se charge de plus mais nous passons entre les gouttes.
Arrêt chez l'ami Ch'ti pour savourer les gâteaux de V et G.
Au final, une belle balade pour les optimistes effectuée dans la bonne humeur. Merci Robert.
Un seul regret , pas de truite à déguster au retour. Faudra y remonter !


Photos                 Eric                    Viviane                     Robert

P1160503a

Photos Jean T                 Photos Jaime
P1400078a


Commentaire de Gérard,

Randonnée des 23 et 24 août 2017 dans la vallée de Rioumajou
25 participants

Christiane et Yves A ont organisé cette belle sortie de deux jours en vallée de Rioumajou. Nous quittons notre vallée d'Argelès au petit matin sous la pluie et l'orage. A l'arrivée à l'Hospice de Rioumajou, où nous laissons les voitures, le ciel s'éclaircit vers l'Espagne. Aujourd'hui, nous atteindrons le port d'Ourdissétou (2403 m). C'est une randonnée classique sur le GR 105. Nous montons à un rythme soutenu (dénivelé 850 m) dans cette vallée belle et sauvage. Au col frontière, une plaque marque l'endroit qui est aussi un passage du chemin vers Compostelle. Le repas sera un peu écourté, des nuages menacent depuis l'Espagne.
Au retour, nous atteindrons l'hospice avant la pluie. Au sec dans la grande salle, nous apprécions l'ambiance chaleureuse de ce "refuge" récemment rénové que notre groupe occupe entièrement. Le repas du soir sera pantagruélique, les parties de belote endiablées.
Le lendemain matin, le ciel s'est éclairci, nous pourrons monter aux lacs de Consaterre ( 2340 m).
La rando est plus ambitieuse que la veille avec un dénivelé de 1250 m mais il va faire très beau.
Nous laissons les voitures au pont Tisné. Le trajet commence par une rude montée dans la forêt. Le groupe, emmené aujourd'hui par Yves P monte en chenille, on n'entend plus rien, sauf quand la vue d'un champignon ravive les passions et les commentaires ...
A la sortie de la forêt, nous découvrons une très belle vallée d'estives. Nous passons entre les genévriers sous le regard des vaches Salers, montons par étages puis passons en ligne directe par un goulet pentu mais direct et récréatif. Les pauses permettent au groupe de se reformer et après 4 heures de marche environ, tout le groupe atteint les trois lacs étagés. Le panorama est vraiment splendide, avec en fond le Néouvielle.
La descente sous le soleil est rude, les champignons, les colchiques et les odeurs de serpolet nous rappellent que c'est un peu la fin de l'été ...
Pot de l'amitié à Sarrancolin.


Photos Viviane                   Photos Yves 01            Photos Yves 02

     Photos         Eric 01        Eric 02
IMG 2795Photos        Jean-Michel

Photos Eric

Deux commentaires ci-dessous:

Commentaire de Patrice
Aujourd'hui 18 partants pour ce critérium du pic de l'Affron 2567m
Sur la ligne de départ Claude casaque verte toque grise prend son envol talonné par 4 gazelles suivies d'une meute éberluée par tant d'audace.
Le rythme soutenu nous fait passer devant les tribunes vides du refuge Wallon ou bananes , fruits secs et autres barres céréalières sont échangées.
C'est reparti pour le final 2h30 plus tard à travers des sentes de bêtes et moults éboulis de tout genre , du sommet , citadelle avançée vue imprenable sur les vallées du Marcadau et Arratille sous l'imposante masse du pépère qui veille ( Péterneille)
Pause 13h au bord des lacs discrets de Péterneille, puis on rentre à la maison en croisant de nonbreux randonneurs,Wallon faisant le plein !
Merçi à nos patissières qui avaient prévu notre fringale , coup de chapeau aussi aux photographes qui immortalisent ces moments d'évasion.
Grand merçi à Claude ( Crazy horse) pour cette découverte
Fiche technique : 1300m dénivellé pour 26 kms égalité montagnards 9/9

Commentaire Danièle et Louis
Nous étions 18 montagnards et montagnardes à emboîter le pas de Claude, au départ du Pont d’Espagne par ce beau dimanche ensoleillé. La montée au refuge Wallon fut avalée en moins de 2 heures, arrêts pipi compris.
Après une courte pause en contre bas du refuge, nous nous sommes lancés à l’assaut du pic de l’Affron que nous avions eu en point de mire dans la montée. Nous nous sommes engagés sur le sentier menant au port du Marcadau, puis après avoir passé un petit pont, nous avons bifurqué à gauche pour gravir plusieurs ressauts herbeux en suivant quelques rares cairns. Il fallut mettre les mains pour atteindre finalement le sommet vers 12h45. Nous avons pris le temps d’admirer le très beau point de vue sur le Vignemale, la Grande Fâche, le Massif du Cambalès, le Bernard Barrau, la Cardinquère ouest, et les sommets autour de Cauterets. Puis, à l’unanimité, il a été décidé de rejoindre les lacs tout proches de Péterneille pour un pique-nique bien mérité !
Les agapes terminées, il fallut descendre avec précaution les 800 m de dénivelée, en pente raide, sur une herbe glissante et quelques pierriers piégeux, qui nous séparaient de Wallon. Le plein d’eau refait, le groupe reprit sa marche courageuse en direction du plateau du Marcadau pour atteindre les voitures vers 18h30, content d’avoir bouclé les 26 km et un peu plus de 1300 m de dénivelée (dixit le GPS de Jean) !
Un pot convivial à la Raillère, agrémenté de plusieurs pâtisseries maison a clos cette journée dominicale. Un grand merci à Claude pour cette belle sortie et à tous les montagnards pour leur bonne humeur !

RIMG4545

Photos Jaime                Photos Jean T            Photos Eric

08-16 ESCOTS

Commentaire Viviane
5 joyeux lurons se retrouvent à Argelès, puis un 6ème à Trébons, et enfin un 7 ième à Escots. Temps plutôt maussade ! qu'importe ! la bonne humeur est au RDV !! les voilà en route pour une boucle aux Baronnies. Ceux qui portent des lunettes regrettent de n'avoir pris l'option "essui glace" car la petite pluie les accompagne parfois. Dominique a eu la charmante idée de couper la rando en 2 parties. 400m de dénivelé dans les sentiers, les vallées et la montée à Stiouère, trés agréable parcours mais décevant de ne pouvoir contempler les panoramas. Pause repas au bord de l'Arros sur un joli pont. Puis la joyeuse troupe repart pour un dénivelé de 440m, histoire de digérer !! elle traverse Sarlabous, Ourdessian et Oussian. Toujours pas de visibilité mais de nombreuses petites girolles l'accompagnent le long de ces chemins.
Finalement, ce petit groupe a effectué 19,6 kms pour 840m de dénivelé, les artères ont pu se décrasser !Pot à Pouzac avec gateau. MERCI à DOMINIQUE pour avoir maintenu cette rando malgré ce temps tristounet. Il la renouvellera au beau temps et on y compte !!!

Photos                       Dominique                       Eric                         Humour by Jean-Michel

08-14 Pic_Crémat
Commentaire Jean-Michel
15 randonneurs pour la visite du pic de Crémat (« pic brûlé), au départ du parking de la cabane de la Toue, sur la route du Tourmalet.
Large cravate en balcon autour du flan sud de la Bonida pour rejoindre le plateau d’Aoube et remontée facile vers le col du même nom (« col blanc »).
On rejoint la face ouest du pic Crémat que l’on arpente entre gispet et blocs rocheux. Le final est un peu relevé, surfant sur les plaques de schistes instables et coupantes.
Petite cheminée qui ne nous a pas enfumée, pour se rétablir sur le plateau final, magnifique belvédère plongeoir sur le lac de Peyrelade au nord.
Repas balcon en s’émerveillant des vautours et faucons aspirés par les ascendances et se moquant de nos trébuchements de bipèdes scotchés au sol.
Retour par le même chemin et réhydratation autour d’un excellent gâteau aux framboises d’Annie.
Merci à Dominique pour cette belle randonnée colorée.

Photos                    Dominique                  Eric                Ginette                  Jean-Michel

08-13 Aiguillous
Commentaire Jean-Claude
Si nous rentrons sans savoir pourquoi ce sommet porte à la fois le nom de Soum des Salettes et de Pic des Aguilous, les 12 montagnards présents ont pu profiter d'une très belle journée pour gravir ce presque 3000. Arrivés à 11h30 au sommet, 1h30 de plaisir pour déjeuner et contempler d'un côté la vue au-dessus du cirque de Troumouse et du barrage des Gloriettes et de l'autre côté la vue sur le pic Long, le massif du Néouvielle, le Campbielh, l'Estarragne ...Tous les sommets ont été scrutés sur ce panorama "360°".
En redescendant, un petit crochet par le lac de Badet, très fréquenté ce dimanche et retour vers la station de Piau-Engaly.
Pot convivial à l'aire du Moudang, agrémenté d'un festival de pâtisseries, avant de reprendre la longue route vers nos vallées.
Merci à tous d'avoir accompagner Philippe pour sa sortie dominicale, mention particulière pour ceux et celles qui enchantent nos palais !

Photos                    Jean-Claude                Jean-Michel                  Yves A                Eric

08-11 Pic_entre_Ports
Commentaire Magali
A peine 2° au col des Tentes à 4 jours du 15 août ! Mais un beau ciel bleu, pas de brume (sauf quelques petits nuages éphémères sur la vallée) : voilà qui annonce une superbe rando tout près du Taillon d'un côté, du Soum Blanc des Espécières de l'autre, et avec les sommets espagnols colorés bien en face. Du col des Tentes (déjà bien rempli de voitures), voilà les 33 participants partis vers le lac des Espécières et son col où nous attendait un fort vent froid qui allait nous accompagner pendant toute la rando. Du col, nous grimpons vers notre sommet de la journée, le Pic entre les Ports (il est en effet situé entre le port du Boucharo et le port des Espécières). Après avoir contemplé un paysage vraiment superbe, il nous faut descendre sur le versant espagnol et le lac Sautaro. Il y a le choix : soit on suit Jean-Claude qui redescend par le col des Espécières, soit on opte pour l'itinéraire de Jeannot, plus ou moins tout droit sur le lac. Tout ce petit monde se retrouve en bas, à la recherche d'un coin abrité pour le pique-nique. Jeannot descend, descend... Pas moyen d'échapper au vent. Nous nous arrêtons non loin du sentier de Bujaruelo, et enfilons tous les vêtements que nous avons dans nos sacs. Pas de souci, nous survivons ! Mais personne ne suggère de sieste. Il faut ensuite remonter, d'abord par une sente de Dahu, puis par le sentier de Bujaruelo, jusqu'au col du Boucharo - encore plus venté si possible ! Un vent qui n'a réussi à gâcher notre journée, dans ces paysages magnifiques (et parsemés de marmottes). Pot à Gèdre (innombrables gâteaux tout aussi délicieux les uns que les autres), et tout le monde remercie Jeannot et le serre-file du jour, Jean-Claude C, pour cette jolie boucle autour du Pic entre les Ports.

                 Photos                 Magali            Ginette          Jaime          Jeannot
P1360132


Commentaire Eric
" Malgré une météo incertaine et un ciel déjà bien chargé, une expédition totalement mixte de 10 MA, guidée par Claude, a tenté d'atteindre le Pic de Bernat Barrau ( 2793 m ). Partis du Pont d'Espagne, nous remontons le vallon du Marcadau sous la nuée agrémentée de quelques trouées bleues qui donnent espoir. Mais dans la montée vers les lacs, la bruine apparait et plus nous montons , plus elle est présente. Nous pouvons néanmoins admirer au passage des isards compréhensifs qui posent volontiers.
Après le premier lac d'Embarrat, quelques flocons de neige apparaissent en même temps que l'onglée.
En arrivant au lac du Pourtet , la crasse dense et la neige très présente obligent notre soviet à appliquer, par sécurité, le plan B prévu à l'avance et redescendre vers la vallée via le lac Nère, terminant ainsi le tour de la Cardinquère.
Casse-croûte à l'abri, très goûté, du refuge Wallon. A l'issue, nous rejoignons le parking, toujours dans la bruine, et avec comme bruit de fond un babil féminin remarquable ! Pour clore cette journée plutôt humide et fraîche, pot amical chez Claude en dégustant les excellentes tourtes de Mado et Nicole .
Même si nous n'avons pas réalisé toute la sortie prévue, faite dans des conditions particulières et dans une excellente ambiance, cette rando a été très appréciée . Merci Claude d'avoir persévéré... et à tous d'être venus. "

                                                        Photos Eric
08-07 PIC_DU_MIDI
Commentaire Jean-Michel
8 insomniaques à l’assaut nocturne du pic du midi de Bigorre pour un spectacle intemporel
Pleine lune qui projetait nos ombres sur le chemin éclairé par cet astre sentinelle.
Arrivée en terrasse à la pointe du jour pour saluer l’extinction du compagnon de nuit plein ouest et l’explosion du disque solaire plein est, cache-cache derrière un bandeau vaporeux.
Petit déjeuner type brunch à l’hôtellerie délabrée des Laquets, copieux et varié, sous l’œil goguenard des lamas brouteurs de chardons.
Retour parmi les voitures des aoûtiens et les adeptes de la petite reine au Tourmalet.
Un grand merci à Christiane et Yves pour l’organisation et l’accompagnement gourmant de cette superbe journée.

Photos                 Jean-Michel                    Viviane                   Yves                 Eric

08-06 Marcadau

Commentaire et Photos : Claude

Les 7 mercenaires
Ils partirent à 7 à 7heures,
Ils arrivèrent au port à 12h.
Ils virent la mer en dessous d’eux,
Ils ne l’avaient quittée que depuis peu.
Ils la retrouvèrent en redescendant ;
Ils s’y baignèrent jusqu’à 17 heures !
Mais ils étaient heureux d’avoir fait ces 1200m de dénivelé entre le Pont d’Espagne et le Port du Marcadau sous la conduite de Guy
08-04 Lahude
Commentaire Eric
Ce vendredi ensoleillé, une chenille multicolore de 76 pattes processionne derrière Robert pour rejoindre depuis le Tourmalet le lac de La Lahude.
Nous serpentons sur l'adret dans les bruyères en fleurs et atteignons, pour y faire une pause, les cabanes d'Aoubé et ses enclos de pierres vestiges d'une ancienne activité pastorale. Par la suite, Robert y redescendra dare-dare pour récupérer son poste TSF qui n'a pas suivi au redémarrage !
Après une petite concertation sur le choix de l'itinéraire, nous attaquons une " dernière" grimpette qui nous permet d'atteindre le lac, suffisamment à temps avant qu'il ne soit entièrement à sec, mais dans les délais pour le casse-croûte ! Le lac de La Lahude semble être un ancien cratère de volcan.
Certains regretteront de ne pas avoir pris la serviette de bain !
Après le repas, l'herbe piquante n'incitant pas à la sieste au soleil, feu vert nous a été donné pour découvrir les alentours et, notamment les petites laquettes successives vers le col des pêcheurs, plus ou moins asséchées.
Descente par un autre itinéraire qui nous a permis de découvrir un charmant lac sans nom et de faire un peu de schuss dans les bruyères pour atteindre la longue piste forestière qui nous ramènera vers les voitures. Au passage, quelques gourmands s'attarderont pour déguster des myrtilles, sous le regard des parapentistes.
Pour terminer cette journée, pot et patisseries maison " chez Franck " au Tournaboup où nous sommes sympathiquement accueillis.
En résumé, belle balade du vendredi où tous les participants ont oublié la dénivelée. Jaime a même fait une première !!  Bienvenue aussi aux deux nouveaux qui ont mérité le titre de MA.
Et grand merci à Robert et Jean-Claude qui ont trainé la chenille jusqu'au bout !

Photos             Eric            Ginette               Jaime               Jeannot                   Vidéo
08-02 Louesque
Commentaire Claude
C’est 17 montagnards que j’ai accompagné sur les pentes raides, en direction de la cabane de Larue où j’ai du abandonner Françoise ou Framboise de son deuxieme prénom, je lui laisse un takie-walkie.
Au passage sous les pentes du Petit Gabizos 10 izards que nous avons fait fuir. Nous quittons la cabane pour entamer la montée moins raide dans le vallon, tout le monde suit avec une bonne allure, on arrive sous le sommet assez raide tous ensemble pour découvrir le panorama.
On descend environ de 150 m pour le casse croute, nous récupérons Framboise en bonne compagnie, et nous
terminons la descente pour boire un pot offert par ERIC pour son Aniv. Merci aux patissières.
A plus pour les prochaines sorties et merci à tous

Commentaire Eric
D'abord, on monte dans l'ombre de la forêt. Ensuite, on monte au soleil dans la prairie (et on commence à envier les isards en face)
Après une pause à la cabane de Larue, où Françoise devient bergère sans troupeau, on reprend la montée dans quelques rochers cahotiques (pour changer !) et ensuite continuer de monter dans une pente variée bien ventilée.
Et quand ça s'arrête de monter, c'est qu'on est arrivé, et heureux d'admirer un magnifique panorama qu'il a fallu mériter.
Merci Claude de nous avoir emmené découvrir le Pic de Louesque et conduit ce petit entrainement en vue de faire ensuite le Grand Gabizos par les crêtes, mais pas en courant !

                                                                             Photos Eric
07-30 Lagette
Commentaire Magali
Qui connaît le soum de Lagette ? Au moins 22 Montagnards, qui ont traversé une bonne couche de brouillard pour voir sous le soleil cette belle petite pyramide de 2025 m d'altitude, couverte de bruyère et de myrtilliers (avec des myrtilles !), face au soum de Léviste et à l'Ardiden, avec le Taillon et le Néouvielle un peu plus loin. Partis par une piste au-dessus d'Ortiac, nous avons voyagé "léger" sur les 400 premiers mètres de dénivelée tandis que nos sacs se prélassaient dans le 4x4 de notre serre-file, Robert. A la fin de la piste, il fallait bien se rendre à l'évidence : nous allions reprendre nos sacs pour suivre notre organisateur, Jean-Claude C, dans un pré bien humidifié par la brume et retourné par les sangliers. Puis ce fut une petite séance "fougères" (non moins humides) dans une bonne pente non pourvue de sentier, en dévers... et toujours dans le brouillard ! Pas de doute, c'était pour nous tester ! Eh bien nous avons survécu (même à une dalle bien glissante) et enfin, pour nous récompenser, le soleil est arrivé en même temps que la cabane d'Artigarès, idéalement placée pour petite pause bienvenue. Et nous voilà repartis par monts et par vaux, jusqu'à ce qu'enfin apparaisse notre jolie petite pyramide bien au-dessus d'une mer de nuages compacte. Après le repas pris au sommet face aux 2 Léviste et au soum Arrouy, il fallait bien redescendre et retrouver le brouillard... Mais finalement il a eu pitié de nous et s'est largement dissipé pendant la dernière partie de notre rando. Pot à Pierrefitte agrémenté d'un excellent gâteau à l'orange et au miel et d'un super pain d'épice. Grand merci à Jean-Claude et à Robert d'avoir maintenu la rando malgré une météo incertaine : il aurait été dommage de ne pas faire la connaissance du soum de Lagette !

                                                        Photos Magali                 Photos Viviane

07-28 LANNE
Commentaire Eric
Ce matin, 19 Montagnards sont derrière André au départ à l'église de Lanne 65 ( toute en galets et briques rouges ) pour une double boucle de 19 km dans les environs.
Mais, à l'approche de Bénac, une consultation démocratique supprime courageusement et unanimement de la carte le circuit de la " Pierre du Diable " (8 km ) prévu. Un détour nous permet cependant de visiter le village et d'admirer de l'extérieur son église en travaux.
Montée ensuite par bois et prairies (passage près d'une palombière) et ascension d'un sommet de 455m d'altitude avant d'arriver à Averan que nous découvrons avec ses anciennes fermes typiques et ses nombreux chiens de garde . Mais l'église est fermée et St-Pierre a perdu la clef que J. cherche vainement auprès des habitants.
Pause casse-croûte près du pavillon des chasseurs d'Averan. Un crachouillis chtibretonlourdais vient contrarier les agapes et obligent " ceux d'en bas "à se mettre à l'abri. Certains " d'en haut " préfèrent conserver leur table sous la bruine !
Pour faire cesser la pluie, notre sorcier J. entonna une mélopée montagnarde , reprise à l'unisson, qui fit effet puisque nous pouvons repartir au sec sans trop tarder. Entre temps , il a été confirmé que " les p'tits bateaux " chantés par S. avaient bien des jambes puisqu'on pouvait en voir sur la colline d'en face ( eh oui !)
Sur le chemin du retour, bien que n'étant pas dimanche, on s'est attardé pour regarder les avions d' Ossun, visiter la cabane des chasseurs d'Adé ( qui a donné des idées de rando- pique-nique !) et, quelques champs de maïs plus tard, nous retrouvons Lanne, suffisamment tôt pour permettre d'aller finir cette journée à l'Auberge des Bergeronnettes de Bartres pour les dégustations d'usage.
En résumé, petite balade agréable à la découverte de la campagne et des villages des environs dans une bonne ambiance conviviale.
Merci à André , aux pâtissières, à la météo et ..au scribe ( ben oui !)

                                           Photos                  Eric                  Jeannot

07-26 Pic_du_Midi
Commentaire Christiane
Belle performance pour 26 montagnards partis à l'assaut de notre Pic du Midi que l'on aperçoit si souvent au cours de nos nombreuses randos (760 m de dénivelée). Un petit air frais au départ, parkas pour tous et gants pour certains. Un lac d'Oncet où se miraient à la perfection les sommets environnants ce matin et changeant de couleur tout au long de notre périple. Tout le monde a réussi son ascension et quel panorama ! Le Néouvielle presque à portée de mains, tout le Cirque de Gavarnie et le Balaïtous un peu plus éloigné...
Après avoir regroupé tous les participants pour la séance photos au sommet du Pic, nous descendons à l'ancienne hostellerie pour un repas enrichi de maints apéritifs et de partages de toutes sortes.
Nous attaquons notre descente avec une courte pause et c'est avec plaisir que nous mettions des chaussures plus légères avant de nous diriger pour un pot bien mérité au bar du Tourmalet.
Merci à Jeannot pour cette belle journée et à Yvette et Maryse pour leurs bons gâteaux.

Photos                     Eric               Ginette              Jaime             Yves               Jeannot

07-23 Pic_Ger

Commentaire Jean-Michel
Equipe de 6 dont une unique représentante féminine (chanceuse ?) en partance pour le pic de Ger.
D’emblai, Jean-Claude nous fait son GERminator avec un démarrage Froome-Froome sur la grosse plaque, omettant de porter son maillot jaune fluo anti-brouillard. Nous avons failli le perdre.
Tempo plus calme ensuite, les 6 notes colorées avec leur sac à dos vont crescendo sous la portée des remontées mécaniques embrumées.
Dominant enfin la mer de nuage, nous abordons les sentes caillouteuses en contre-haut des 3 petits lacs du Plaa Sigouné précédant le col éponyme.
Dans cet univers minéral calcaire, les bourrasques de vent ne contrarient pas les bouquets d’édelweiss et d’asters
Petite cheminée où nous posons les mains par politesse et nous voilà au sommet du pic de Ger.
Nous glissons un petit message dans une improbable boite aux lettres.
Rétropédalage par le même chemin, après dinette et sieste sur un replat fleuri, puis de nouveau infiltration de la couche nuageuse qui persistera jusqu’à Gourette.
Pot au bar Igloo où JC a eu toutes les peines du monde à obtenir l’eau chaude pour son thé.
Enfin, il a pu faire Igloo, Igloo en dégustant la délicieuse tourte maison de Christiane, apportée par son cher et tendre époux.
Merci à  JC pour cette première du club, à remettre au programme sans aucun doute, tellement le spectacle est somptueux.

                               Photos                  Eric                   Jean-Claude               Jean-Michel