Flash Infos Montagne

Réunion mensuelle le lundi 18 déc.
18h00

Mercredi 20 déc.: col des Tentes
en ski ou raquettes
(avec les crampons dans le sac)




2008 08 03 16 51 07 0096

L'Accueil

   Permanence :
   
Tous les mardis de 10h00 à 12h00 

   Les Montagnards Argelésiens

   9, rue des Moulins
   65400 Argelès-Gazost


 - Téléphone : +33 (0)5 62 32 51 73

 - Courriel :
   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 - Site web :
    www.montagnards-argelesiens.com

Documents utiles

   - Ce que vous devez savoir
   - Généralités secours en montagne  
   - Le fond de sac
   - La marche en groupe
   - Progression en crampons
   - Convention Thermes d’Argelès
   - Pratique environnementale
   - Règlement intérieur

Reportages Photos Section Montagne


07-05 Vertice

Commentaire Michèle
Regroupement des véhicules au col du Pourtalet pour stationner en bord de route (l’accès au parking de l’Anayet étant fermé).
Ce sont 23 randonneurs que Jean-Robert, notre guide heureusement surpris mais légèrement soucieux (la troupe s’avèrera heureusement disciplinée), va devoir mener sur les pentes espagnoles.
Nous quittons vite le bitume en biaisant dans les pâturages pour entamer notre longue mais magnifique montée au travers des orchidées sauvages, géraniums cendrés, iris...
L’ambiance comme la météo sont au beau fixe. Nous atteignons le lac pour découvrir le magnifique panorama d’un côté sur le pic du Midi d’Ossau, de l’autre sur notre but du jour.
Les couleurs tranchées de la roche rouge, du vert de la végétation et du gris du granit nous offrent un tableau dont on ne se lasse pas.
Poursuite de notre marche jusqu’au col (2 405 m)d’où nous partirons à main droite pour l’ascension du pic d’Anayet (2 545 m) avec quelques passages délicats pour certain(e)s. Heureusement Claude et Patrice épauleront efficacement J.R et Jean-Michel jouera le serre-file.
Photo au sommet puis redescende avec une légère variante facilitant la profession.
Retour au col pour partir à l’opposé vers le Vertice de Anayet (2 551 m) où, promis-juré, nous aurons enfin le droit de nous restaurer.
Partage convivial de l’apéritif pastis ou moscatel accompagné de petits biscuits salés.
Il est 14 h 30 et il faut penser à redescendre en suivant d’abord la crête, ce qui nous permet de voir le Pic du Midi passer de la droite à la gauche de l’Anayet. Passage fugace d’un isard et survol par les vautours fauves et percnoptère. Certains de ces derniers se délectant du cadavre d’un cheval.
Longue descente avec petite pause rafraichissante et joueuse dans le torrent.
Retour aux voitures où notre guide attentionné a gardé de l’eau fraiche dans une glacière, appréciable après la dernière demi-heure de marche sur goudron.
Pot traditionnel au Pourtalet avec de bons gâteaux et « magasinage » pour ceux qui le veulent dans les ventas.
Merci Jean-Robert pour cette belle rando de 9 h 30 pour 1 160 m de dénivelé

                           Photos            Claude               Eric               Jean-Michel

07-02 Pla_dAube
Commentaire Nicole
Malgré le temps couvert 10 montagnards sont partis vers la vallée d'Ossoue où une vingtaine de marmottes nous ont acceuillies sur la piste. Montée assez raide où la brume nous a suivie jusqu'au col. Nous empruntons l'arête Sud sur un pierrier délicat où M et N n'etaient pas à l'aise, mais trés vite Claude a su les assurer. Pause casse croute au sommet à 12h 30 .
Retour et descente par l'arête Est, face au pic Pointu. Enfin les nuages se sont dissipés, une vue magnifique sur les lacs de Montferrat et la brèche duTapou . Petite remontée vers le pic Rond où nous avons fait la photo du groupe.
Retour tranquille vers la voiture. Merci à tous d'avoir fait confiance à Claude. Pot a Gèdre et dégustation de gateaux.

Commentaire Yves
Ce sont dix montagnards qui ont pris la route pour Gavarnie ce dimanche matin, à bord de deux Duster blancs identiques.
Nous avons quitté nos 4x4 au fond de la vallée d'Ossoue et pris le chemin du Plaa d'Aube d'un bon pas, guidés par Claude qui était, je crois, le seul à connaître ce pic peu connu, pourtant situé à quelques encablures du cirque de Gavarnie !
Nous n'avons d'ailleurs croisé personne, si ce n'est quelques oiseaux magnifiques planant dans un ciel d'abord brumeux, puis de plus en plus dégagé au fil de la journée.
Après un peu de « grimpette » pour atteindre le sommet nous avons mangé notre casse-croûte en haut, certains s'étant ouvert l'appétit avec l'anisette d'Adrien, très appréciée en ce lieu.
La descente s'est effectuée sous un beau soleil, et Claude nous a proposé de gravir le Pic Rond qui se trouvait là, juste pour le plaisir; en haut de ce petit sommet nous avons trouvé de beaux edelweiss, aussitôt photographiés sous tous les angles.
Enfin, pour terminer cette belle journée, un arrêt au café à Gèdre nous a permis de déguster les gâteaux apportés par trois montagnardes (merci à elles) qui ont agrémenté les «demi» et autres boissons qui concluent traditionnellement nos sorties en montagne.
Merci encore à Claude de nous avoir accompagnés vers ce très bel endroit !


                                                  Photos Jean-Michel                           Photos Yves

06-25 BASSIA
Commentaire Jean-Michel
Groupe de 13 randonneurs transperçant le plafond nuageux pour se retrouver au pont d’Espagne sous un timide soleil.
Remontée rive gauche du gave du Mercadau, plus « branché » : marmotte, isard, salamandre.
Nous longeons les lacs d’Embarras (cirque lacustre suspendu).
Notre pas triste Patrice angoisse qu’une fille ne se mette dans l’embarras en tombant dans le lac.
Passage au col puis au lac du Pourtet (petit port), remontée entre les blocs granitiques et les névés résiduels vers le magnifique lac de Bassia (grande cuvette ou cirque).
Le soleil pimpant nous réchauffe lors du repas agrémenté d’un délicieux saucisson maison de Claude et du traditionnel sucre à l’Armagnac de Michel.
Nous décidons à l’unanimité moins les abstentionnistes de revenir en boucle par le refuge Wallon.
Claude nous recommande de bien lacer nos chaussures pour la descente où il ne tarde pas à louper un lacet du sentier en faisant un tout droit, puis se fait pardonner par un délassement généralisé sur l’herbe de la chapelle où le délacage est autorisé.
Pot en terrasse aux cascades de la Raillère avec une tourte maison de Jocelyne.
Merci à Claude qui mérite son numéro 19 d’accompagnateur.

06-23 PACCA
Commentaire Ginette
La brume matinale stagnant dans la vallée n'a pas découragé les 26 montagnards qui s'étaient donnés RDV au Plan d'Aste. Départ vers le lac de Suyen et au sortie du bois Viviane en bonne organisatrice avait commandé le soleil qui ne nous a pas quitté par la suite. Après le plateau du Labassa virage à droite pour attaquer la montée au refuge Ledormeur où un trio a décidé de se reposer. Les 23 autres ont continué à monter et à jouer à saute-mouton sur les rochers avant d'atteindre le plateau de La Pacca. Repas, sieste, papotages. Puis retour par le même itinéraire en récupérant notre trio au passage. Un petit détour par la toue de Doumblas, retour au parking et pôt à Arrens. Très belle randonnée ensolleillée.
Deux grands mercis à Serge et Roger pour leur dévouement.

Photos               Roger               Ginette                Claude
06-21 UZIOUS_ANGLAS

Photos Roger                    Photos Jean-Michel
06-18 HAUGADE
Commentaire Claude
Par une journée trés chaude 8 montagnards sont partis sur la piste du lac d' Ilhéou.
Au moment du changement de direction un abandon s'est produit. G est partie vers le refuge avec 1 talkie walkie. Le groupe a repris le chemin vers les Gangues de Nets, une sente assez visible où j'avais placé des cairns le vendredi. Nous arrivons sur l'arête.SArrivés au soum de la Yégue aprés 2h 50 de montée un peu rude, nous avons eu des nouvelles de G qui avait retrouvé son énergie et était au col de la Haugade. Notre dernière montée assez raide se prolonge sur l'arête vers le Pic de Nets à 2428 m. Pause casse croute avec apéro pour nous rafraichir. Descente vers la Haugade pour récuperer G.
Pot de l'amitié chez Gilou. Arrivée au Courbet à 17 h 30 très belle journée avec un peu de vent frais.

Et un grand merci à Claude pour avoir programmé cette belle randonnée !!!


                       Photos                Claude             Ginette               Adrien             Trace GPS de Jean
06 ALQUEZAR

Commentaire Serge
Pour le séjour à Alquézar en priorité un grand merci à André et surtout à son courage et dévouement malgré les contraintes familiales, l'usure du temps et la fatigue, pour nous avoir emmener une fois de plus vagabonder et découvrir des sommets, des canyons ou gorges depuis pas mal de temps. Évidemment il ne nous a pas emmené au pôle nord, bien au contraire, nous avons un peu souffert de la canicule mais notre renard (du désert) savait ou l'on pouvait se rafraichir soit par la baignade parfois obligatoire pour finir les randos ou pour refaire le plein de nos gourdes que nous avions asséchées...
Ce séjour s'est terminé par une bonne partie de rires et le pot de l'amitié qu'il nous a généreusement offert. Sur la route du retour après une dernière visite d'un canyon et de grottes ornées de peintures rupestres un arrêt s'est imposé pour le déjeuner copieux et de bonne qualité composé de produits régionaux partagé à l'ombre pour tout le monde.

Commentaire Manou
Du 12 au 16 juin 9 montagnards ont suivi André Dumail en Aragon !

Une des participante ayant accepté de jouer à la secrétaire en prenant toutes les notes au jour le jour ( kms , dénivelés, commentaires, etc...) j’avoue, je me suis sentie en vacances ! !
Manque de chance, les notes sont soit dans le replie d’un fond de sac ou coincées à la frontière (pourtant pas l’ombre d’un douanier au passage de celle-ci).Résultat : j’ai été désignée comme secrétaire adjointe ! Tient donc ! merci du cadeau !
Comme les photos en témoignent nous avons traversé des paysages magnifiques tout au long de ce séjour
- Pour le premier jour 12 juin au départ de Lécina, grottes de Barfaluy, etc... avant de rejoindre notre
  camping à Alquézar en soirée visite du village très bien mis en valeur par son illumination.

- Nous avons enchainé mardi 13 juin, par les passerelles du Véro, jusqu’au village d’Asque petite baignade
  rafraîchissante au pont de Villacantal, San Lucas etc....retour à l’hébergement ! 16 kms, 622 m de
  dénivelé

 - Mercredi 14 juin nous partons jusqu’au barrage de Vadeillo, nous prenons la piste vers les Ermitas de
   San Cosme et San Damian pour notre pique-nique du midi dans un site enchanteur avec de l’eau bien
   fraiche :
10 kms et 300 m de dénivelé
 - Jeudi 15 Départ de Rodellar, descente canyon du Mascùn, barbotage dans le rio pour rejoindre le
   village abandonné d’Otin. 17 kms 600 .dénivelé 660 m
- Vendredi 16 juin : c’est le retour ! Départ du camping vers Tozal de Mallata, grottes Rupestre, descente
   dans le canyon, traversées du rio bien rafraîchissantes......avec toujours de très beaux paysages !

Merci à André D. pour ce beau périple en Aragon et à Maïté pour sa patience tout au long de ces journées

Photos Roger


Photos Manou          J1          J2          J3          J4          J5
P1150729




Commentaire Viviane
14 montagnards ont défié le temps grisounet , brouillardeux , voir limite pluvieux de la plaine , pour monter au Hautacam avec un beau ciel bleu et une mer de nuages au Tramassal . Montée vers le clos des serpents ( heureusement on en a pas rencontré !!) puis toutes crêtes où nous avons pu admirer une grande partie de la chaine pyrénéenne ( léviste , nerbiau, bazes, monné , pic du midi etc..). Tout ce long chemin fut jonché d'innombrables fleurs de toutes couleurs et surtout les rodhodendrons presque tous en fleur comparables à des prés "roses". Nous sommes arrivés au sommet du pic d'Oussamiaou qui domine le lac d'Ousse couleur turquoise. Descente vers les voitures sous un soleil de plomb. Superbe journée, pot chez Raymond à Artalens. Un grand merci à Jeannot pour cette agréable journée.

Photos Viviane                     Photos Jean
P1070258


Commentaire Magali
20 participants pour ce nouveau séjour en Aragon organisé par Christiane et Bruno. Il commence super-bien puisque la première rando a pour but le célèbre lac (ibón) de Plan. Peu après le tunnel de Bielsa nous tournons à gauche vers la vallée de Gistain, plus particulièrement le village de Plan. De là, une piste mène à un sentier montant (sans répit) le long du ruisseau local, « el barranco del ibón ». Alors que 2 participants se dévouent pour monter au lac par une piste carrossable mais payante, 18 privilégiés vont grimper à l'ombre d'un bois jusqu'au col de l'ibón ; en revanche ils devront s'éponger maintes fois, souffler encore plus, et se taper sur les bras pour éloigner les moustiques. Mais quel bonheur lorsqu'au bout d'une prairie ils découvrent ce superbe lac entouré de magnifiques hautes montagnes qui font partie du massif du Cotiella. Nous gagnons le bout du lac pour le casse-croûte auprès d'un troupeau de vaches espagnoles qui ne parlent pas bien français et ont un peu de mal à comprendre que nous de voulons pas partager nos victuailles. Après un bon repos près du lac, il faut bien redescendre un jour... Quatre participants se résignent à choisir la piste carrossable (dans l'espoir d'accéder à une bière bien fraîche plus rapidement), les autres reprennent le sentier de l'aller, espérant piquer une tête dans le barranco. Mais Christiane est inflexible : seule une personne aura le privilège de faire la descente à la fraîche (c'est-à-dire « humidifiée »). Zut, les autres devront se contenter de transpirer, avant que les 18 réunis ne retrouvent la civilisation et les boissons à Plan. Le soir nous reprenons la route vers Ainsa puis Arcusa, où nôtre aubergiste Pierre a déjà dressé la table dehors : il fait un peu plus frais et c'est bien agréable. Le lendemain nous partons pour le Tozal de Asba, ce qui implique un « trafic » de voitures. Pas d'inquiétude, nous n'aurons pas d'ennuis avec la Guardia Civil, car il s'agit de garer une voiture au village de Sarsa de Surta alors que les autres resteront à Santa Maria de la Nuez, ce qui va nous éviter d'emprunter une route en fin de rando. Nous partons donc de Santa Maria pour gagner un bois, d'où nous montons vers des collines presque entièrement envahies par les « coussins de belle-mère » en pleine floraison : le jaune domine en hauteur alors que les champs dans la vallée sont de toutes les couleurs. Il fait déjà chaud au col de Paules, d'où la vue sur les sommets frontaliers est superbe. Quelques efforts de plus et nous arrivons au « pré de l'Asba », sa cabane et son étang, puis au sommet du Tozal, avec vue (zoomée) sur l'Aneto, le Cotiella, le massif du Mont-Perdu, le Vignemale, et autres. A l'ouest, nous reconnaissons le Tozal de Guara plus proche de nous. Nous redescendons au col pour trouver un peu d'ombre, et après le pique-nique le circuit continue par une petite montée progressive le long du Puntal San Martin dont nous faisons le tour, ce qui nous permet de longer de belles falaises au-dessus du canyon de Balced. Voilà qui vaut le détour ! La descente, hélas, se fait sous 40° au soleil, et nous sommes cuits lorsque nous arrivons près de l'église de Sarsa de Surta, où un robinet d'eau fraîche nous accueille et nous ramène à la vie. Lors du retour vers la France, le pot de fin de rando est vraiment le bienvenu. Encore une fois Christiane et Bruno nous ont fait vivre deux magnifiques journées aragonaises, avec 2 randos très différentes mais également superbes. Un très grand merci à eux de la part de tous les participants, ravis de leur organisation sans faille comme toujours.

Photos Magali              Manu Ibon de Plan           Manu Tozal Asba       Viviane

06-14 Coume_de_port1
Commentaire Jean-Michel
Petite troupe de 11 randonneurs pour une fois à majorité masculine au départ de Sers, charmant hameau dominant le Bastan.
Montée ardue sous un ardant soleil, parmi les prés fleuris et les granges aux toitures végétalisées.
Un petit coup de chaud pour framboise et cassis qui feront halte à la cabane d’Arbéousse en attendant notre retour.
Pauses rafraichissement de caboche lors de la traversée de quelques ruisseaux.
4 d’entre nous prolongent par une raide, mais courte montée vers la croupe du Coum de Port, livrant un panorama étendu au nord sur la chaine du Soum Léviste au Soum Arrouy.
Retour au col éponyme ou le repas est bienvenu, fesses sur le gratouillant gispet.
Nous reprenons nos 2 fruits au passage, gardiennes passagères du troupeau de vaches, ayant retrouvées une fraicheur et une tchatche animant le retour sur Sers.
Boissons sur la terrasse ombragée de l’auberge du village, agrémentées d’un succulent gâteau 4* aux cacahuètes caramélisées préparé par Annie
Merci à Claude pour beau parcours et son attention aux moins vaillants du jour.

Photos              Jean-Michel              Ginette       
DSC01928
Commentaire Magali
Les Baronnies en général et la Petite Amazonie en particulier : quel coin extraordinaire et très agréable à parcourir un jour de forte chaleur ! Huit Montagnards (respectant scrupuleusement la parité en ce jour électoral) ont profité d'une fraîcheur toute relative pour admirer les formes des arbres moussus et passer l'Arros 17 fois sur des cailloux glissants, avant de retrouver l'air libre dans une clairière : là commençait une montée carabinée et en dévers pour atteindre le col et la cabane de l'Oueil Lusent. Poumons encrassés, s'abstenir ! Un bon pique-nique à la cabane et nous voilà repartis pour la dernière (courte) montée de la journée, avec un beau panorama sur le Signal de Bassia (derrière nous), le Casque du Lhéris à notre gauche. De ce point culminant nous entamions une longue mais progressive descente, en passant par les lieux de tournage du film "Le Pacte des Loups" : joli bois de hêtres, belles prairies au pied du Lhéris et de la Montagne de Billexe, et fin de la descente par un long chemin de sangliers "légèrement" humide au-dessus de la Gourgue d'Asque. En prenant la passerelle sur l'Arros qui marquait la fin du circuit, nous avions fait une vingtaine de kilomètres sur les pas de Fabien. Hélas, pas de café ouvert dans les environs. A Bourg de Bigorre nous avons donc remercié Fabien pour cette belle rando, pour regagner Tarbes, Argelès ou le Val d'Azun dans les temps pour déposer nos bulletins dans l'urne.

Photos Magali            Photos Eric

06-09 St_Pastous
Commentaire Ginette
Traversée d'Argelès pour 27 montagnards en direction du pont de Tilhos et des berges du Gave.
Bifurcation vers Silhen pour visiter l'église de Saint Vincent puis nous continuons vers St Pastous pour la visite de la chapelle de Ste Marie de Lurp où nous nous restaurons.
Retour par le même itinéraire puis détour par le sommet du Buala, ça monte ...
Merci à Manou pour cette balade, à Jeannot le serre file du jour et à Manu qui nous a ouvert les églises.

Photos               Jeannot              Ginette

06-07 Tuc_de_Pan

Commentaire Magali
Très jolie rando au-dessus du Val d'Aran pour 18 Montagnards avec un organisateur qui connaît bien le coin : Yves P. Dès la frontière, nous tournons à gauche sur une route étroite et sinueuse qui nous mène à notre point de départ : le village perché de Canejan. De là, il faut gravir les 900 m de dénivelée quasiment sans replat ! Il fait déjà chaud et notre sentier est un peu humide, mais tout va bien car le panorama sur le Val d'Aran et sur le massif de la Maladeta nous encourage pour la suite. Plus loin nous entrons dans un bois super-pentu où le sentier a disparu. Yves nous fait quelques lacets et finalement, ouf, nous voilà à l'air libre dans un champ d'asphodèles. On voit le Tuc de Pan devant nous : il n'a pas l'air bien méchant. Détrompez-vous, il faut quand même le mériter. Mais voici de quoi se distraire : un groupe de cerfs et biches au-dessous de nous ! Ces « petits » nous accompagneront presque jusqu'au tuc, en restant à bonne distance en contrebas. Une fois au sommet, il n'est pas encore midi : Yves nous propose de continuer la crête jusqu'au Cap de Canerilhes, le prochain petit dôme, en vue des pics de Crabère et de Maubermé. Au casse-croûte, face au Montlude, nous regardons les sommets du Luchonais au sud-ouest, encore bien enneigés. Superbe vue puisque juste derrière nous nous reconnaissons la masse rocheuse du Pic du Gar, et à l'ouest le Bacanère et ses copains. Pour redescendre nous abandonnons l'idée d'un circuit qui nous conduirait droit dans les fougères : nous reprenons donc le sentier (en le perdant de temps en temps pour ne pas s'ennuyer...) jusqu'au village, qui a l'avantage d'avoir un café-bar très sympa (encore d'excellents gâteaux). Conclusion : très bonne journée, une rando qui vaut vraiment le déplacement .Grand merci à notre baroudeur Yves, à Suzanne qui le freine quand il le faut, et aux chauffeurs qui nous ont conduits à bon port.

                                Photos   Magali                Yves P (janvier)                Yves A


06-05 Madamète

Commentaire Viviane,
Malgré le temps maussade, pluvieux et brouillardeux , 12 vaillants montagnards ont honoré la rando de Claude. Départ du parking de Tournaboup. Nous montons jusqu'au Col de Madamète, en passant dans un vallon pierreux, et en traversant quelques névés, avec un temps mitigé et sans trop de visibilté . Nous passons devant les lacs de Madamète. Une fois au sommet du Col, nous descendons jusqu'au lac de Gourgue de Rabas où nous cassons la croute. Le soleil fait son appartion et nous admirons ce beau lac. Aprés le repas, nous prenons la pente vers les lacs d'Aubert et Aumar en bas du Néouvielle, et attaquons la belle montée à la Hourquette d'Aubert sous un beau soleil. Pour la descente finale, nous avons la joie de découvrir les lacs Nère, Blanc, Tracens, Jonquère, Estagnol et d'Estcoubouts. Nous avons fait une superbe rando avec un dénivelé de 1400m pour 22kms effectués. Un grand merci à Claude pour nous avoir fait découvrir ce magnifique circuit et merci à tous les 2 ( Claude et Nicole) pour leur chaleureux accueil dans leur maison.

Photos           Viviane                 Eric

P1150514

Photos    Jean T     Magali     Eric

Commentaire Magali
Temps chaud et lourd pour 30 Montagnards à Cauterets ce vendredi. Au-dessus des anciens thermes de Pauze, nous avons pris la piste forestière heureusement ombragée qui passe près du chalet de la Reine Hortense et poursuit dans le bois jusqu'au but de notre rando, le plateau du Lisey. Après avoir bien transpiré dans une montée assez rude (dénivelée : 635 m au GPS de Serge), nous avons trouvé un ciel très couvert sur le plateau. Nous avons choisi de pique-niquer près d'une cabane sympathique où Robert, notre organisateur toujours attentionné, a trouvé une casserole pour faire chauffer l'eau (du ruisseau) qui allait nous fournir un bon café. Les nuages s'épaississant sur le Monné et les autres sommets, la sieste n'était vraiment pas à l'ordre du jour. Nous avons donc pris un joli sentier en lacets, bordé d'un superbe mur, pour redescendre sur Cauterets en circuit. Mais pas le moindre coup de tonnerre ni de vraie averse sur les 10 km du parcours : l'art de passer entre les gouttes ! Merci à Robert et à Serge pour cette journée très conviviale, qui s'est terminée à Pierrefitte avec d'excellents gâteaux.
 

DSC01703


Photos         Jean-Michel              Magali              Manu              Eric                  Yves


Commentaire Eric

" Expédition dominicale en Vallée d'Aure pour 13 Montagnards qui se retrouvent à Artigusse ( 1593 m ) avec pour objectif d'aller au col/hourquette de Bastanet ( 2507 m ).
Les travaux sur le déversoir du barrage nous imposent de remonter par la rive gauche du lac de l'Oule ( bien vidé de son eau ) pour atteindre la cabane du Lude et ensuite attaquer la montée en suivant, globalement, le ruisseau de Bastan. Après quelques lacets au milieu des pins à crochets - certains très squelettiques -, passage en prairie fleurie et une pause à la cabane de Bastan, nous atteignons le premier lac dit " inférieur " de Bastan. Pendant cette montée, nous profitons des enseignements de nos spécialistes es-fleurs et es-sommets pyrénéens, Magalie et Christiane. Merci à elles ( mais s'il y a interro, je suis mal ! ). Les autres lacs se succèdent ensuite avec, toujours en arrière-plan, le pic de Bastan. Bien intégré dans son environnement, nous découvrons alors le refuge ASPTT qui domine une partie des lacs. Là, sournoisement agressé par un coin de toit, un camarade doit faire l'objet des soins attentifs des adeptes d'Hippocrate présents avant de continuer. Laissant sur place 3 équipiers en arrière-garde, nous pousuivons vers la Hourquette - 247 m plus haut - avec passage sur quelques névés pour rafraîchir les semelles.
En haut, découverte du lac de la Hourquette encore gelé, du Pic du Midi et des sommets vers la Mongie. Mais comme entre les pics de Bastan et Portarras," à la Hourquette il fait frisquette ", et que la faim se fait sentir, nous redescendons vers les eaux émeraude, turquoise, etc.. du lagon supérieur pour y pique-niquer. Partage du saucisson et du Lilet de Bordeaux ( info pour ceux qui l'avaient goûté sans l'identifier la dernière fois !). Résistant à l'appel du farniente, nous reprenons le même sentier pour continuer la descente et retrouver au bout du lac de l'Oule nos 3 camarades avant de rejoindre, à l'ombre , le parking d'Artigusse. A signaler au passage, un ralentissement provoqué par un volatiletop-model et son photographe animalier..
Retour maison, après un arrêt à Aragnouet pour se désaltérer et déguster les pâtisseries maison ou de Guchen aimablement offertes.
On en profite pour souhaiter un Bon Anniversaire à Ingrid qui souffle sa première bougie musicale.

En résumé, avec une météo trés favorable, bonne journée et une ballade toujours aussi belle. Merci Yves et Christiane de nous y avoir convié.



05-26 CALANQUES

Commentaire Viviane

1er jour : 47 montagnards partent pour un voyage aux Calanques, organisé par Marcelle, aidée de Manou. Nous nous arrêtons à Aigues Mortes pour le casse croute et restons à flaner dans les ramparts et les salines. Puis, direction Marseille, ville trés vaste, nombreux buildings, beaucoup de ruelles étroites, énormément de voitures et de personnes : que la montagne est reposante chez nous à coté de cette agitation. !! Nous arrivons à l'Auberge de jeunesse Bonneveine (quartier sud plutôt calme). Bon accueil. Hélas, une mauvaise nouvelle affecte Gérard et Eva qui doivent à peine arrivés, envisager leur retour. Nous leur présentons toutes nos sincères condoléances. Aprés le repas, petite balade au bord de mer pour quelques uns, afin de tester la température de l'eau.

2ème jour : Une guide nous fait visiter Marseille (240km2), plus vieille ville de France, "ville des extrèmes", mélange de civilisations. Tous les quartiers portent des noms de Saints, autrefois c'était des villages. Nous admirons le Parc Borely,l a corniche de Talabo ,le chateau d'if , Notre Dame de la Garde , La cathédrale, le Mucem , Nouveau Port et vieux Port, plages etc.. Nous montons à Notre Dame de la Garde et une vue à 360 degré s'offre à nous. Une merveille !! Pique nique à la plage de Cassis aprés être monté en petit train, fort bien agréable, et balade en bateau pour contempler 8 Calanques, En Vau , Morgiou, Port Pin, Port Miou, Sormiou, Oeil de Verre, Devenson et L'Oule. Ces Calanques sont sublimes ! Retour en petit train et car pour l'auberge. Pour quelques uns d'entre nous baignade en mer au retour .

3ème jour : Le groupe est divisé en 3 fois 15 personnes, et chaque groupe part avec un guide à la conquête des Calanques. Beaux sentiers traversés dans les pinèdes, les bois, les petits rochers pour atteindre les criques, passage dessous les falaises et des vues à couper le souffle. Des fleurs telles que valériane, genêt de lobel, Sabline de provence, et asperges sauvages nous accompagnent tout le long du chemin, et nous devons éviter de toucher la Rue Fétide, plante toxique qui se trouve sur le passage. Nous passons 3 Calanques Morgiou, Sormiou et Sugiton. Nos yeux ont un temps d'arrêt devant cette beauté. Pique nique à sagitou .

4ème jour :Notre groupe arpente les sentiers où l'on croise des salses pareilles, des pistachiers, des caille laits, des arbres de jude. Nous atteignons Port miou, puis Port Pin et le belvédère d'En Vau. Un panorama extraordinaire de beauté, différentes couleurs dans ces Calanques , du bleu turquoise au bleu pâle , aucun mot pour décrire ce décor. On ne peut pas se lasser de contempler . Casse croute mémorable en haut du belvédère.

5ème jour :C 'est le départ, tout a une fin ! Nous partons pour les Baux de provence, petite découverte dans les ruelles ,et visite du moulin d'Alphonse daudet à Fonvielle, endroit où nous pique niquons.

Ce séjour a été parfait en tous points de vue. Un grand MERCI à MARCELLE pour son organisation "pil,poil" ainsi qu'aux aides de MANOU, MARIE-CLAUDE et bien entendu JACQUES.N ous avons apprécié les bonnes blagues de Marcelle pour nous permettre de trouver le temps en car, moins long, et les chansons de Jean . MERCI pour TOUT

Photos                   Annie                        Viviane                    Christiane

Photos       Jeannot            Jours 1 et 2            Jour 3          Jour 4             Jour 5

                                                                Article La dépêche


05-26 ILHEOU
Commentaire Serge
Pendant que des montagnards heureux revenaient en bus d'un beau séjour dans les Calanques, 14 autres ont suivi Guy G qui a mené la petite troupe d'un pas tranquille jusqu'au lac d'Ihéou comme il l'avait prévu ... mais !! il a du prolonger sa sortie en continuant sa progression de + 150 m à la demande des participants assoiffés des sommets.
Il nous a donc terminé cette sortie en grimpant en direction de la cabane d'Arras pour redescendre par le Couyélou de St Savin en passant par la cascade d'Ilhéou et terminer par le GR 10.
Bref 851 m de dénivelé positif et 755 de négatif pas mal pour un vendredi !
Cette belle journée s'est terminée par le pot de l'amitié à¨Pierrefitte, merci à Guy pour cette belle randonnée ensoleillée.
05-24 GRANQUET
Commentaire Magali
Pour une fois c'était la parité réglementaire pour les 16 participants qui se sont retrouvés au col des Spandelles ce mercredi de chaleur agréable. Ils ont pris le sentier de l'Estibète, gaillardement menés par Christiane A et bientôt accueillis par quatre biquettes. Celles-ci se sont montrées assez coquines, "léchouillant" ici et "niaquant" là. Puis elles ont carrément pris la tête du groupe, nous précédant au sommet du pic ! Pas de doute, elles connaissaient le chemin et n'avaient pas besoin de regarder où elles mettaient les pattes. Elles nous ont laissé contempler le superbe panorama (du Montaigu jusqu'au Pic d'Anie) et ont préféré rester sur les lieux pendant que nous redescendions l'Estibète pour attaquer les crêtes menant au Granquet. Casse-croûte tranquille sous le Granquet en ayant déjà franchi tous les passages un peu difficiles. Au retour une glissade a rendu la descente douloureuse pour une Montagnarde, mais elle a fait face courageusement, entourée de compagnons attentionnés. Cette très bonne journée s'est terminée à l'ombre d'un arbre au col des Spandelles : nos organisateurs se sont changés en cafetiers, sortant boissons et excellentes pâtisseries d'une glacière magique. Les 18 participants attribuent une excellente note à Christiane et Yves, et ceux qui sont libres attendent déjà avec impatience leur prochaine rando... dans 5 jours.

Photos                Magali          Jaime          Yves          Ginette          Jean-Michel N            Eric
Aragon DSC01323Commentaire Magali
Pour une bouffée de chaleur quasi-estivale, il suffit de suivre Christiane et Bruno de l'autre côté du tunnel de Bielsa, en Aragon bien sûr. La 1ère rando est une jolie boucle qui relie 2 vallées : celle de Sin et Serveto, et celle de Plan/Gistain. Partis de Serveto, nous montons à un "collet" entre 2 peñas. Sans la moindre compassion, c'est la montée à la peña de Arties que nos deux organisateurs nous ont concoctée pour nous mettre en jambes. Mais quel panorama nous attend ! Le Movison Grande juste en face de nous, les Sestrales et le Castillo Mayor sur notre droite. Pas question de s'arrêter là : nous redescendons bravement jusqu'au collet pour longer une vire surveillée par une quantité de vautours et dominant le lac de Plandescun : comment se plaindre ? Petite descente sur le village de Plan, presqu'à la porte du parc naturel des Posets. Nos estomacs sont heureux de se restaurer à l'ombre, devant une jolie fontaine d'eau fraîche et potable. Mais si Bruno prend soin d'arroser ses ouailles, c'est pour mieux nous préparer à une belle "grimpette-d'après-repas" qui a le chic de faire taire tout le monde. Par chance, nous montons dans un bois avec de temps en temps une petite impression de fraîcheur. Ouf, voici le col qui nous ramène dans la vallée de Serveto en passant par de belles prairies fleuries parsemées de granges. La descente sur le village est vraiment superbe, comme l'est le village lui-même. Notre petite soif est étanchée lorsque nous retrouvons la route principale, puis nous gagnons notre auberge d'Arcusa et une bonne nuit de repos. Le lendemain, nous passons dans la vallée de Tierrentona pour notre seconde rando. Le sentier part du village de Humo de Muro, normal puisque nous allons au "Muro de Roda". La chaleur nous accompagne et nous recherchons l'ombre lors des pauses. Nous passons par le hameau abandonné de Ministirio, puis la vue s'élargit sur le grand lac de Mediano à mesure que nous approchons du but de notre balade : une superbe muraille de pierres sèches qui domine toute la vallée et fait face à la Peña Montañesa. Cette enceinte renferme une église romane avec de très belles peintures murales que nous découvrons à la frontale. Quelques arbres nous accueillent pour le pique-nique en vue du massif du Mont-Perdu : que rêver de mieux ? Petite visite à l'ermitage de San Bartolome tout proche, puis c'est une longue descente que nos deux organisateurs ont eu toutes les peines du monde à trouver lors de leurs TROIS reconnaissances de la rando ! Il faut dire que les topos sont rares et obsolètes, comme nous l'apprend un Français qui passe sa retraite à retaper une superbe maison totalement isolée, sur le chemin. Pendant le pot de départ à Humo de Moro, le ciel se charge dangereusement - et l'orage va d'ailleurs tomber sur la route de Bielsa. Encore un séjour dont nous garderons d'excellents souvenirs. Deux boucles superbes que seuls Bruno et Christiane pouvaient trouver. Grand merci à eux, et surtout, qu'ils nous en trouvent d'autres !

Photos Magali

05-20 BERGONS105-21 RIPEYRE1

Photos et commentaire Eric

Ce week-end du 20/21 mai, répondant à l'invitation conjointe de l'association Soum de Toy et de notre président, qui avait organisé à cet effet 2 randos dans le secteur de Luz-St-Sauveur, nous sommes quelques MA et volontaires externes à répondre à l'appel pour cette manifestation de soutien.

Samedi 20 mai : Pic de Bergons par la vallée de l'Yse et ses nombreuses granges. 626 m de dénivelée. 14 présents en tout au départ (à marche forcée, Manou nous a rejoint ensuite). En haut, magnifique panorama tant vers Argelès que Gavarnie. Mais un petit courant d'air frisquet n'incitant pas à une sieste locale , nous sommes redescendus assez rapidement par le même chemin.

Dimanche 21 mai : Col de Ripeyre par Gèdre . Effectif réduit à 6, renfort compris. 659 m de dénivelée.
Montée quasi permanente dans les buis, la roche et les couverts, mais à l'arrivée , accueil enthousiaste des bovins autochtones.
Déjeuner au restorando du coin en admirant le Cirque de Gavarnie et les sommets environnants. Retour plus rapide par le même itinéraire et rafraîchissement des semelles à la fontaine de Gèdre ( pour certain !)

Merci à Guy, et à tous ceux et celles qui sont venus soutenir l'Association Soum de Toy.


                                   Samedi 20 Pic de Bergons                     Dimanche 21 Col de Ripeyre